L'Écotourisme en Gironde

Entrer le nom d'une plante :

Aégopode podagraire, égopode

1

Nom commun : 

Aégopode podagraire, égopode

Nom latin : 

Aegopodium Podagraria

Autres noms : 

Herbe aux goutteux, pied de chèvre, petite angélique, herbe de saint Gérard

Famille : 

Apiacées

Origine : 

Orient ?

Taille : 

30 - 100 cm (en fleurs)

Description


Son nom aegopode ou égopode vient des folioles du bas en forme de pied de chèvre (du grec aix = chèvre, podion = pied). La plante n'apparait dans les écrits qu'assez tardivement: c'est l'indice révélateur d'une introduction humaine (origine orientale?). En Europe, on pense qu'elle s'est aussi propagé en suivant les cours d'eau. Les stations actuelles proviendraient d'anciennes cultures, d'autant plus que ses racines sont presque increvables. il existe un cultivar aux feuilles panachées de blanc.
Lors de nos sorties touristiques et de nos balades dans la nature en Gironde, nous la reconnaissons tout de suite à son odeur par froissement ou piétinement(rappelant un peu le persil ou la carotte),à sa tendance à former des tapis uniformes et surtout à ses feuilles trois fois divisées*. Nous avons remarqué que la présence de cette vivace indiquait souvent l'’emplacement d'’un sous-bois (ancien ou actuel). Absente du Midi, elle borde les chemins et les lisières forestières ombragées et humides. Elle apparait très tôt au printemps (en formant notamment rapidement des colonies dans les jardins naturels!). Sa tige est creuse et striée. Ses longs rhizomes traçants, noueux et entrelacés forment un "grillage" souterrain envahissant: ils croissent jusqu'à ’un mètre par an! Les feuilles solitaires s'élèvent au bout d'un long pétiole d'abord luisantes et repliées, puis mates et vert clair. Lorsqu'elle est ouverte, la feuille est composée de 3 folioles de forme générale triangulaire. Chaque foliole a 2-3 lobes au rebord denté en scie. Les feuilles froissées dégagent une odeur très aromatique. La floraison se produit après 2 ou 3 ans (fleur blanche avec 5 pétales fortement échancrée). Seule l'’ombelle centrale (15-25 rayons) produit des akènes petits (3-4 mm), ovoïdes, aplatis latéralement, finement côtelés. Son odeur caractéristique (au froissement) rappelle celle de la carotte. Les pétioles des feuilles sont longs et creusés en forme de gouttière.
Il existe une variété ornementale à feuilles panachées.
* La falcaire, plus rare, a aussi des feuilles divisées par trois, mais bien plus allongées, recourbées en faux (d'où son nom) bordées de dents fines (presque épineuses). Le feuillage est bleuté, cireux.

CULTURE:
Prélever des rhizomes et les planter à l'ombre, en terre toujours humide et fertile. Une fois installée, la plante a une vitalité exceptionnelle: on ne s'en débarasse presque pas!

Application en phytothérapie


L'aégopode était autrefois beaucoup cultivé, tant comme plante potagère que comme plante médicinale. Elle était réputée pour soigner la goutte, d'où son nom "Herbe aux goutteux" ! En effet, elle soulagerait l'accumulation douloureuse d'acide urique qu'est la goutte.
Riche en sels minéraux (calcium, magnésium, fer), en carotène et en vitamine C, la consommation régulière des feuilles (en salade ou en soupe) détoxifierait l'organisme (convalescence, cure de printemps).
En conclusion, la plante est astringente, diurétique, reminéralisante, stimulante, tonique, vulnéraire.


Les recettes de cuisine


NE PAS CONFONDRE AVEC LA TOXIQUE PETITE CIGÜE ET L'ANGELIQUE SYLVESTRE.
C'est l'un de nos MEILLEURS légumes sauvages. Essayez de manger les pousses de première année: les feuilles ont une saveur aromatique, acidulée, proche du céleri et de l'‘angélique sans son âcreté. Crues, les jeunes feuilles hachées sont utilisées comme condiment et elles font de savoureuses salades. Cuites, elles font de délicieux grattins, soupes (feuilles d'été dont on a retiré le dur pétiole), des simili-épinards, des gratins ou des accompagnements (viande, oeuf dur, poisson) appréciés en Suède et en Suisse, et comme herbe à cuire en Europe centrale. En Allemagne, c'est un légume vert entrant dans la composition de plusieurs recettes printanières. Un exemple: ébouillanter et égoutter les feuilles d'aégopode, les faire revenir dans l'huile avec ail et oignons émincés, pomme de terre râpées et crème fraiche.
Associer les fleurs aux feuilles. Hacher les fleurs pour aromatiser les légumes cuits à la vapeur.
Une dernière idée: découvrez la saveur d'un poisson ayant mariné dans les graines moulues!

RECETTE DE LA SOUPE D'AEGOPODE: voir la fiche "lamier blanc" (dans la recette de la soupe de lamier blanc, remplacer le lamier blanc par l'aegopode).

CONSERVATION DES FEUILLES PAR CONGÉLATION:
Faites les blanchir, par petites quantités, dans une grande casserole d'eau bouillante pendant une minute ; récupérez-les à l'aide d'une écumoire et plongez-les aussitôt dans de l?eau glacée ; laissez-les bien égoutter et refroidir, ensuite congelez-les.
Toutes les informations culinaires ou phytothérapeutiques ne sont données qu'à titre indicatif.
Merci de consulter un professionnel de la santé avant toute utilisation.