L'Écotourisme en Gironde

Entrer le nom d'une plante :

Agave américaine

1

Nom commun : 

Agave américaine

Nom latin : 

Agave americana

Autres noms : 

Pita, Maguey, Cabuya

Famille : 

Agavacées

Origine : 

Mexique

Taille : 

2 mètres

Description


Une des plantes les plus sculpturales, surtout sous la neige (voir ci-dessus la photo centrale de notre agave dans notre jardin de la biodiversité de Mérignac; l'agave partiellement visible au tout premier plan de la photographie de droite a été prise près de l'entrée de la serre du jardin botanique de Bordeaux,dans le secteur cactus et plantes grasses).
Elle jouait un grand rôle dans l'économie des Indiens d'Amérique centrale et le "tronc" (jeune pousse de hampe florale) de plusieurs espèces d'agave sont toujours cultivées et vendus sur les marchés dans un but alimentaire sous le nom de "maguey". Avec sa sève, on fabrique des boissons (voir, à la fin de cette fiche, la rubrique "recettes de cuisine"). Comme la saponaire, les racines et les feuilles contiennent de la saponine et sont donc utilisées comme savon. Les Mexicains se servent aussi des feuilles en guise de tuiles pour les toits, voire comme récipients ou pour fumer! Actuellement, les feuilles sont surtout une importante source de fibres (appelées "tampico"): brosses, cordes, tissus, tapis. Pour ces usages, l'agave la plus célèbre est le sisal l'A. sisalana (corde et pâte à papier avec la partie externe des feuilles; tissus avec la partie interne).
La récolte expose à des risque de dermatite et au danger des aiguilles pointues qui terminent les feuilles (dont on tire des fibres: Dame Nature met généreusement à votre disposition l'aiguille avec le fil!).
La quasi-totalité des agaves ne fleurissent qu'une fois dans leur vie (au bout de 5, 25 ou cent ans) en émettant une hampe (jusqu'à 6 m!), puis elles périssent après cet effort car elles mobilisent toute leur énergie pour former une impressionnante hampe florale.
Au Mexique, la déesse de l'agave est Mayahuel: on attribue 400 enfants à cette mère attentionnée. Naturellement, elle est dotée d'autant de seins pour les nourrir!
DEGRÉ DE RUSTICITÉ:
L'agave américaine ne résiste que jusqu'à - 6° pour les parties aériennes à - 15° (parties les plus souterraines, en climat sec). L'agave la plus rustique est A. neomexicana: elle résiste jusqu'à - 15° pour les parties aériennes et elle n'a que des qualités (semis facile, croissance rapide). Pour les collectionneurs, voici une liste d'agaves qui résiste jusqu'à -8°, si elles sont protégées de l'humidité hivernale: filifera, lechuguilla, mckelveyana, palmeri, parryi (variétés couesii et parryi), parviflora variété parviflora, schottii, utahensis.

Application en phytothérapie


Le sirop d'agave est à la mode depuis quelques années! En effet, on le trouve partout, dans tous les supermarchés et les magasins bio au rayon sucre. Cherchez le parmi les sucrettes car il contient majoritairement du fructose qui possède un haut pouvoir sucrant mais un index glycémique plus faible que le sucre blanc. Il est donc recommandé aux diabétiques. On l'utilise aussi pour faciliter la perte de poids et lutter contre la constipation.
Quant à l'extrait d'agave, il aurait un effet anti-inflammatoire sur les muqueuses gastriques. Les Mayas et les Aztèques tamponnaient leurs plaies avec son jus frais, qu'ils utilisaient aussi pour guérir les diarrhées.
L'agave est utilisée en homéopathie contre les aphtes. Elle entre dans la composition des stéroïdes. Enfin, les racines peuvent remplacer la salsepareille pour lutter contre la syphilis.


Les recettes de cuisine


- De nos jours, l'usage principal de l'agave est la fabrication du mezcal. Juste avant l'apparition de la hampe florale, on sectionne toutes les feuilles à la machette pour dégager un cylindre de 30 à 60 cm de diamètre: le tronc, blanc et spongieux. Il est successivement cuit, puis écrasé et mélangé à de l'eau pour qu'il fermente quelques temps. Après distillation, le mezcal titre 50-55°! Le mezcal le plus célèbre est la téquila (du nom d'une ville mexicaine).
- L'agave géante A. atrovirens surtout sert à la fabrication d'une autre boisson: l'aguamil. Si on décapite sa hampe florale au moment où elle va se développer, on recueille alors le liquide suintant (4 L/jour pendant 4 mois!): ce jus frais est diurétique, emménagogue et laxatif. Par fermentation, on obtient le "pulque", boisson quasi-national des Mexicains.
- Ces derniers font aussi cuire le tronc, longuement (jusqu'à plusieurs jours d'affilée), dans un four souterrain, puis ils pressent le produit obtenu et le font sécher pour qu'il puisse se conserver longuement. La substance aurait, parait-il, une saveur agréable (goût sucré) et des propriétés antiscorbutiques.
- Jadis, bien que contenant des substances âcres irritantes pour la bouche et l'appareil digestif, les feuilles étaient cuites, puis mâchées par les Mexicains qui en recrachaient -tout de même- les indigestes fibres!
- Les fleurs et les boutons floraux sont très estimés après avoir été bouillis et séchés.
Toutes les informations culinaires ou phytothérapeutiques ne sont données qu'à titre indicatif.
Merci de consulter un professionnel de la santé avant toute utilisation.