L'Écotourisme en Gironde

Entrer le nom d'une plante :

Airelle rouge

1

Nom commun : 

Airelle rouge

Nom latin : 

Vaccinium vitis-idaea

Autres noms : 

Vigne du Mont-Ida, canche, herbe rouge, canneberge, riberotte (Limousin)

Famille : 

Ericacées

Origine : 

Europe

Taille : 

10 à 40 cm

Description


Montagnarde des forêts de conifères de l'Est de la France et des plaines alpines, l'airelle pousse à de plus hautes altitudes que la myrtille, mais elle s'aventure aussi en plaine (Normandie, Bourgogne et Bassin Parisien) et remonte jusqu'aux régions arctiques (Groenland).
Elle est très similaire à la busserole (tant our son aspect que pour ses propriétés médicinales). Elle se différencie de sa cousine la myrtille par ses rameaux pubescents, ses feuilles persistantes et coriaces (repliées par dessous) et l'absence de calice persistant. Elle ressemble à la busserole, mais elle s'en différencie par les ponctuations marquées de la face inférieure de ses feuilles. Celles-ci sont coriaces, luisantes, vert foncées, ponctuées de petites glandes dessous. Les baies d'abord blanches virent au rouge vif. Rondes ou piriformes, petites (5-6 mm), brillantes, par bouquets de 3-4, elles se trouvent au bout de chaque rameau.
Une cousine l'AIRELLE DES MARAIS Vaccinium uliginosum se distingue de l'airelle rouge par la couleur de ses fruits (jamais rouge) qui rappelle celle de la myrtille. Contrairement aux myrtilliers, la section des branches (lignifiées) est arrondie (et non triangulaire).
Une autre cousine la CANNEBERGE ou cranberry Vaccinium oxycoccus, plus rare, pousse naturellement dans les tourbières et les marécages du Nord ouest des États-Unis. Elle est aussi cultivé et se récolte bizarrement par immersion des pieds: les baies sont récupérées par flottation. Récoltées depuis quatre siècles par les Amérindiens, les cranberries se trouvent maintenant sur nos marchés français en fin d'année. C'est avec elles que les Américains confectionne la sauce qui accompagne la dinde de Thanksgiving.
A ne pas confondre avec une autre canneberge Vaccinium macrocarpon (airelle à gros fruits). Elle diffère de la précédente par ses feuilles plus grandes (10-20 mm de long) et sa saveur de pomme.

Application en phytothérapie


Comme l'indique son nom latin (Vaccinium), l'airelle a des propriétés thérapeutiques (carotène). Les baies astringentes soignent le scorbut et les diarrhées chroniques. Le jus d'airelle est pris en gargarismes et bains de bouche. Mais, la médecine utilise plutôt les feuilles (cystite, diarrhée, goutte, rhumatisme, pour faire baisser la glycémie des diabétiques) qui sont TOXIQUES au delà d'une certaine dose.


Les recettes de cuisine


Attention! la cueillette des airelles est une rude épreuve pour votre dos (pente raide et buisson au ras du sol)!
Récoltées au mois d'août, les fruits crus sont aigrelets, farineux et très rafraichissants. Ils peuvent se conserver plusieurs mois au réfrigérateur dans un récipient hermétique. Comme elles sont moins savoureuses, crues, que les myrtilles, il est préférable de les cuire ou de les mélanger à quelque chose de plus savoureux. De leur jus clair, on peut en tirer un vin agréable, les confire dans du vinaigre (recette présentée sur la fiche "cornichon") ou préparer des confitures (dégustées avec du boudin noir en Estonie!), des sirops et des crumbles. Leur goût acidulé convient à merveille avec les viandes (gibier), ce qui est d'usage courant dans les pays allemands et slaves.
Toutes les informations culinaires ou phytothérapeutiques ne sont données qu'à titre indicatif.
Merci de consulter un professionnel de la santé avant toute utilisation.