L'Écotourisme en Gironde

Entrer le nom d'une plante :

Ajonc d'Europe

1

Nom commun : 

Ajonc d'Europe

Nom latin : 

Ulex europaeus

Autres noms : 

Grand ajonc, Landier, Genêt épineux, Picayoou, Jonc marin, Espinasse, Espinousse, Bois-jonc, Sainfoin d'hiver, Lande épineuse

Famille : 

Fabacées

Origine : 

Ouest de l'Europe

Taille : 

1 à 2,5 mètres

Description


Cet arbrisseau très ramifié (aux jeunes rameaux poilus) forme de tels inextricables buissons que l'on qualifie un empoté d'"embarrassé comme un poisson au milieu des ajoncs". De même, un homme bourru sera défini par l'expression "difficile à accoster comme une brassée d'ajoncs". A côté de cette plante aux armes redoutables, la ronce apparait comme bien pacifique! Effectivement, non seulement son bois est garni d'épines, mais -en plus- un grand nombre de ses feuilles coriaces et persistantes se transforment, elles aussi, en dard par avortement du bourgeon terminal, ainsi que l'extrémité de ses rameaux: c'’est donc par les épines que se réalise la photosynthèse. Ces dards sont eux mêmes équipés d'épines plus petites, souvent triples, souvenirs du pétiole et des nervures des feuilles sans limbe. Ces épines résultent d'une double adaptation à la sécheresse et à l'appétit des herbivores. L'ajonc se révèle donc très efficaces comme constituant des haies défensives, notamment pour délimiter les lieux de pâture du bétail. Mais, fauché sur la lande (avant la floraison) et finement haché, c'était un fourrage pour le bétail des paysans pauvres qui n'avaient pas de terrains suffisant pour y cultiver des prairies. Cette pratique se perpétue encore actuellement en Scandinavie et en Bretagne. Lorsque les chasseurs revenaient bredouilles de leurs chasses, une de leurs farces consistait à glisser une branche d'ajonc dans leur besace pour que les personnes trop curieuses s'y piquent en y mettant la main. Durant le sabbat, les sorciers devaient marcher, pieds nus sur un tapis d'ajoncs! Nul se s'étonnera que ce végétal soit l'un des symboles de l'agressivité et de la résistance. En Bretagne, les lavandières, autrefois, étendaient le linge sur la plante pour le faire sécher au vent (les dards jouaient le rôle des pinces à linge!).
Les feuilles qui ne se sont pas transformées en épines sont souvent à trois folioles: on ne les trouve que fugitivement lors de la germination, sur les jeunes plantes et sur quelques robustes rameaux.
Les fleurs (jaune d’'or; 1,5 à 2,5 cm), à sépales bruns et à poils persistants, dégagent une senteur proche de celle de la noix de coco! Les dix étamines (à la base desquelles suinte un nectar attirant les abeilles) sont soudées en tube, caractéristique de toutes les fleurs ressemblant à des genêts. Sa floraison principale est spectaculaires, dure longtemps et s'effectue à contre-saison. Comme c'est donc une plante très mellifère, elle est précieuse pour les butineurs à la recherche de "carburant" énergétique. En effet, cette explosion florale embrase nos sorties découvertes et écotouristiques et nos balades dans la nature en Gironde, dès la fin de l'’hiver. Toutefois, l'ajonc a la possibilité de fleurir à divers autres moments dans l'année: la floraison peut commencer dès octobre, se poursuivre modérément en hiver pour éclater en avril-mai. Il doit cette capacité à la reconnaissance de Jésus car cette plante avait caché le fils de Dieu lors de sa fuite en Égypte. De ceci, on a fait de l'ajonc un symbole de constance en amour. Un proverbe n'affirme-t-il pas: "Quand les ajoncs sont en fleur, les jeunes filles sont en amour". Un sous-entendu qui signifie qu'elles sont amoureuses en permanence... Les fleurs teignent la laine en jaune jonquille.
Par temps sec (été), les gousses dressées, d'un gris bleuté sombre, couvertes de poils bruns, se fendent brusquement et éjectent au loin leurs graines toxiques, en émettant un cliquetis sec. C’'est une plante invasive dans le bush australien, en Nouvelle Zélande et au Chili. Inflammable même humide, il peut servir d'’allume feu: jadis, il servait d'ailleurs de combustibles aux paysans les plus pauvres. Sa présence signale un sol très acide et sec à l'observateur attentif. En Gironde, une étendue couverte d'ajoncs s'appelle jaugot ou jaugey.

En France, trois autres espèces sont présentes: l'ajonc de Le Gall Ulex gallii (0,5-1,5 m; floraison jaune un peu orangée d'août à décembre; épines arquées très acérées; fleur: 1,2 cm; landes humides du Pays-Basque et de la Bretagne; il peut s'hybrider avec l'ajonc d'Europe), l'ajonc nain Ulex minor (50 cm; arbrisseau en coussin vert magnifique, prostré, caractéristique des landes hydrophiles mal drainées; petites fleurs d'1 cm, de juillet à octobre), l'ajonc de Provence ou ajonc à petites fleurs (réduction de moitié de l'ajonc d'Europe; floraison très précoce; ne pousse qu'en Corse).

Application en phytothérapie


On ne trouve pas de traces de propriétés médicinales, à l'exception de l'utilisation des fleurs (avant leur épanouissement; sinon, elles sont toxiques!) dans les maladies du foie, en Espagne. L'ajonc ne fera donc jamais la fortune des herboristes!


Les recettes de cuisine


ATTENTION! Les ajoncs contiennent des alcaloïdes toxiques, surtout dans leurs graines (cytisine)! il est bon de s'en rappeler si vous l'utiliser comme fourrage pour vos animaux: il ne faut pas l'utiliser pour cela après la floraison, lorsque les gousses se gonflent.
Les boutons floraux, mis à macérer dans le vinaigre, peuvent remplacer les câpres. Jadis, dans l'Ouest de la France, les fleurs ont servi à teindre en jaune les oeufs de Pâques durs (à condition de les choisir bien blancs)!
Remarque complémentaire: si vou voulez des oeufs verts, les faire bouillir avec des épinards; pour l'ocre-rouge avec des oignons.
Toutes les informations culinaires ou phytothérapeutiques ne sont données qu'à titre indicatif.
Merci de consulter un professionnel de la santé avant toute utilisation.