L'Écotourisme en Gironde

Entrer le nom d'une plante :

Bourse à pasteur

1

Nom commun : 

Bourse à pasteur

Nom latin : 

Capsellabursa-pastoris

Autres noms : 

capselle, bourse de capucin, bourse de Juda, poursette, molette-à-berger, malette, moutarde de Mithridate

Famille : 

Brassicacées

Origine : 

Méditerranée

Taille : 

de 8 à 50 cm

Description


Adventice de nos jardins, cette bisannuelle (le plus souvent) fleurit et fructifie presque toute l'année lors de sa deuxième année de vie (de mars à décembre). Les fruits, portés par de longs pédicelles, ont une forme originale et caractéristique: ils ressemblent à de minuscules coeurs ou aux bourses de cuir des bergers de jadis (capsella = petit coffre, en latin).
Comme le chou, c'est une crucifère: ses petites fleurs blanches ont chacune quatre pétales disposés en croix (crucifère signifie "porte-croix). Quand il n'y a pas les fleurs et les fruits, la plante en rosette se reconnait aux divisions des feuilles tournées vers le bout des rosettes (contrairement à la plupart des autres plantes à rosettes où les dents sont dirigés vers l'arrière comme chez le pissenlit).
Quand elles germent, les graines ont la particularité de produire une sorte de gel qui attire les petits organismes du sol. Ces derniers s'engluent et une toxine de la plante les digère pour assimiler leurs protéines. Étonnant, non?


Application en phytothérapie


Durant la seconde guerre mondiale, elle fut utilisée contre astringent et hémostatique pour remédier à la pénurie d'ergot de seigle et d'hydrastis: elle contient, en effet, beaucoup de flavonoïdes. Au Moyen-âge, les accoucheuses l'utilisaient déjà pour limiter les hémorragies des parturientes.
Elle soigne donc surtout les hémorragies, les règles douloureuses ou trop abondantes. La plante entière (sans la racine) est utilisée, fraîche ou séchée.


Les recettes de cuisine


A CONSOMMER EN PETITES QUANTITÉS. Éviter de ramasser les feuilles (au goût de chou) car elles peuvent être parasitées par un champignon (elles sont alors recouvertes d'une poudre blanchâtre). Les jeunes rosettes se mangent fraîches uniquement, en salades (saveur un peu salée avec un goût de cresson et de chou), en dip (trempées dans une sauce) ou en accompagnement de pomme de terre. Il en est de même pour les inflorescences (fleurs + boutons floraux au centre) tant pour le plaisir de la vue que celui des papilles. Plus les rosettes sont âgées, plus elles sont piquantes (évoquant alors plutôt le raifort).
Les minuscules graines mûres et écrasées, piquantes à souhait, peuvent remplacer la moutarde. Pour les romantiques, les fruits en forme de coeur peuvent servir de déclaration d'amour originale sur des tartines ou sur une sauce dans l'assiette!
Finement ciselée, la racine se mange avant l'apparition des tiges florales: sa saveur évoque le gingembre.
Toutes les informations culinaires ou phytothérapeutiques ne sont données qu'à titre indicatif.
Merci de consulter un professionnel de la santé avant toute utilisation.