L'Écotourisme en Gironde

Entrer le nom d'une plante :

Calebasse, gourde

1

Nom commun : 

Calebasse, gourde

Nom latin : 

Lagenaria siceraria

Autres noms : 

lagenaire, courge pélerine, "calebasse"

Famille : 

Cucurbitacées

Origine : 

régions tropicales (Inde? Zambie? Thaïlande? Amérique centrale?)

Taille : 

près de 10 m!

Description


En Amérique centrale, on a retrouvé des restes archéologiques datés de 7000 ans. Les longues tiges ramifiées, munies de puissantes vrilles portent des feuilles fortement odorantes, ondulées, alternes, arrondies en forme de coeur, pileuses et douces au toucher. Fixées sur de longs pédoncules, les magnifiques fleurs étoilées, aux pétales d'un blanc pur, évoquent le papier crépon: elles s'ouvrent au crépuscule et prennent une subtile teinte beige en fanant le lendemain. La gourde est cultivée pour son fruit très décoratif et éventuellement utilitaire (récipient, instrument de musique, étui pénien!). Souvent, le fruit se compose de deux renflements superposés (un petit supérieur, un gros inférieur) séparés par un léger étranglement (remarquable chez la variété du Rwanda). On le cueille bien mûr, on le fait sécher. Au cours de cette opération, il moisit alors tout en devenant creux. Ces moisissures sont décapées avec du papier de verre doux ou un chiffon. On vernit et on cire. Le fruit peut se conserver... plusieurs siècles!
Il en existe plusieurs variétés: la classique gourde pélerine utilisée par les pèlerins (Saint Jean de Compostelle), l'impressionnante Gourde massue très longue Lagenaria siceraria longissima (fruit d'1,50 m!!), la "Canon ball" comme un boulet de canon, l'"Apple" rappelant la pomme, la "marenka" semblable à la massue de l'homme préhistorique, la "Verruqueuse de l'Ile Maurice" aux étranges pustules, la "Hawaïan Dance Mask" pour son volume et ses sympathiques rondeurs, la "Plate de Corse" et l"'Alligator" aux allures de soucoupe volante, la "Gooseneck" en forme d'oiseau, la 3poire à poudre. Lors de nos sorties éco-touristiques et de nos balades en Gironde, nous avons pu noter que ces courges étaient vraiment rares dans les jardins de la région de Bordeaux.
VOIR AUSSI LA FICHE "CUCURBITACÉES".


Les recettes de cuisine


Même si les Africains mangent les feuilles et le fruit (amer!) quand il est encore très jeune et frais, la calebasse n'est pas consommable à priori. Mais, une fois séchée, elle peut être utilisée comme récipient* (vin, eau) ou comme assiette ou pour présenter les plats (lorsqu'elle est coupée en deux moitiés symétriques).
* Les pèlerins et autres "randonneurs" du Moyen-Âge se servaient de ce fruit comme réserve d'eau (d'où son nom de "courge pèlerine").
Toutes les informations culinaires ou phytothérapeutiques ne sont données qu'à titre indicatif.
Merci de consulter un professionnel de la santé avant toute utilisation.