L'Écotourisme en Gironde

Entrer le nom d'une plante :

Cardamine des prés

1

Nom commun : 

Cardamine des prés

Nom latin : 

Cardamine pratensis

Autres noms : 

cressonnette, cresson des prés, cresson du pauvre

Famille : 

Brassicacées

Origine : 

Europe

Taille : 

10 - 40 cm

Description


Il existe 150 espèces de cardamines environ: sous un même nom, la cardamine des prés regroupe trois sous-espèces qui se différencient par un examen attentif de leurs feuilles.
Sa présence signale l'humidité des prairies, comme au Parc du Château, à Mérignac. Hélas, la tonte précoce empêchent souvent d'admirer la floraison gracile des tapis de cardamine des prés. Elles illuminent les sous-bois d'une multitude de points blanchâtres (vue de loin) à la fin de l'hiver. Cette cardamine vivace ressemble au cresson (d'ailleurs, "kardamon" = cresson). Son court rhizome est muni de nombreuses racines. C'est une plante très polymorphe (nombreuses variétés). Sa tige glabre, creuse et cylindrique est bien dressée à la verticale.
Portées par de longs pédoncules, les feuilles forment une rosette à la base: elles sont pennées, sont constituées de 3-15 folioles arrondies (la foliole terminale étant la plus grande). Les supérieures sont aussi pennées, mais, fort curieusement, lorsqu'on remonte sur la tige, elles ont des folioles sont de moins en moins arrondies et de plus en plus étroites, pour devenir pratiquement linéaires en haut de la tige.
A partir de fin mars et jusqu'en juin, apparaissent les fleurs de longue durée, à quatre pétales de 6-17 mm, de couleur rose ou liliacée ou plus rarement blanchâtre (légèrement veinées), avec six étamines à anthères jaunes (deux étamines sont plus courtes que les autres). Mellifères, les fleurs sont visitées par les pollinisateurs (pollinisation croisée) attirés par le pistil central jaune verdâtre. Le papillon Anthocaris cardamines (aurore) pond sur les pédoncules floraux. On y trouve aussi des crachats de coucou (amas de mousse créé par la larve de la philène spumeuse).
Un mois plus tard, les siliques sont dressées, étroites, de 2,5-5 cm x 1-1,5 cm, plus longues que les pédicelles. Quand elles sont sèches, elles s'ouvrent brusquement en projetant les graines au loin, à plusieurs dizaines de centimètres.

Dans nos jardins, on trouve aux expositions ensoleillées (lieux découverts lorsque l'humidité imprègne les murs) une autre cardamine: la cardamine hirsute (ou cardamine hérissée) Cardamine hirsuta qui se différencie de la précédente par son caractère annuel, sa petitesse, ses quatre étamines et ses pétales toujours blancs.
Il existe aussi la cardamine des bois C. flexuosa (à l'ombre) et la cardamine amère C. amara ( dans fossés, sources; amère; fleurs ressemblant à la cressonnette mais à étamines violacées).)


Application en phytothérapie


Riche en vitamine C, en "huile de moutarde" et en minéraux, la plante est antiscorbutique. Elle utilisée pour la digestion et surtout contre la toux. On confectionne aussi des tisanes pour stimuler les reins et le foie.
les Grecs croyaient que c'était un sédatif cardiaque et ils l'ont appelé: cardamine (kardia = cour; damao = calmer).


Les recettes de cuisine


Les cardamines des prés et hirsute sont mangées crues, par les Hommes, depuis la Préhistoire. Les feuilles de la rosette basale (avant la floraison) et les pétales des fleurs ont un goût piquant et poivré avec une légère amertume. Inutile de mettre de la moutarde dans la sauce car elles contiennent des hétérosides soufrés au gout piquant et légèrement amer (comme dans le cresson)! Elles décorent joliment les salades, les sandwichs, le fromage blanc, les omelettes et permet de confectionner des pestos roses. Cuites, elles perdent leur piquant et leur volume: elles sont alors sans intérêt gustatif (gazon sans goût!).
Toutes les informations culinaires ou phytothérapeutiques ne sont données qu'à titre indicatif.
Merci de consulter un professionnel de la santé avant toute utilisation.