L'Écotourisme en Gironde

Entrer le nom d'une plante :

Cassia, séné

1

Nom commun : 

Cassia, séné

Nom latin : 

Cassia angustifolia (Senna alexandrina)

Autres noms : 

séné de Tinnevelly, séné de l'Inde, séné de la Mecque

Famille : 

Fabacées, Caesalpiniacées

Origine : 

régions subdésertiques de l'Arabie (Somalie, Yémen)

Taille : 

1 m

Description


La tige est dressée, blanchâtre et de section circulaire.
La feuille (vert glabre) rappelle celle de l'acacia: elle est composée de 3 - 6 folioles ovales, allongés (environ 2-3 cm x 0,7-1 cm), asymétriques à la base, aigus au sommet, à pétiole court, à odeur de cacahuète quand on la froisse. Cette odeur provient de la richesse en flavonoïdes sennosides, en dérivés naphtaléniques et anthracènique B.
Les fleurs de 3 cm (jaune) sont regroupées en épis axillaires denses. La floraison automnale dure longtemps (d'août aux gelées).
Les gousses (ou "follicules") plates, oblongues (environ 4-6 cm de long), membraneuses, un peu incurvées, à pédicelle court, avec 6 à 8 renflements correspondant aux graines, sont riches en sennosides. Les graines sont toxiques.
CULTURE:
On réussit facilement à faire germer les graines sèches et fraîches en pots. Les premières années, la plante sera conservée dans son pot et en véranda car, dans sa prime jeunesse, elle ne résiste guère à -4°, alors que les vieux exemplaires tiennent pratiquement jusqu'à -10°. Plus tard, vous le planterez près d'un mur, bien exposé, à l'abri des vents froids. Protégez prioritairement le tronc du gel en hiver. Il a besoin d'un sol souple et de quelques heures de soleil direct chaque jour. Dès la troisième année, il n'y a plus besoin de l'arroser car les racines de cet arbuste des régions subdésertiques savent s'enfoncer profondément pour exploiter un grand volume de terre.

Application en phytothérapie


Comme la plante est originaire de l'Arabie, ce sont les médecins arabes qui l'ont introduit en thérapeutique. Dès le IXè siècle, les Arabes utilisaient plutôt les pousses. Alors que de nos jours, on se sert surtout des folioles (ramassées en fin d'été et mises à sécher) et un peu des gousses. En France, le séné était très populaire à partir du XVIIIe siècle, semble-t-il, puisqu'il faisait officiellement partie de la pharmacie des marins (catholicum simple).

UNE PRESCRIPTION MÉDICALE EST INDISPENSABLE: SON EMPLOI EST IRRITANT, VOIRE DANGEREUX car, laxatif à très faibles doses, il devient un purgatif violent à doses plus fortes (l'action des hétérosides anthraquinoniques accélère la motricité du côlon et celle des anthracènes empêche l'absorption d'eau au niveau de l'intestin). INTERDIT AUX FEMMES ENCEINTES OU ALLAITANTES, AUX ENFANTS ET A TOUS CEUX AYANT UN APPAREIL DIGESTIF FRAGILE.
Il faut prendre moult précautions. Il faudra l'associer à d'autres purgatifs plus doux. Cette plante ne convient qu'aux traitements occasionnels de constipations chroniques car les cures seront courtes et elles n'excéderont pas 10 jours pour éviter les pertes de minéraux (calcium et potassium notamment). Surveillez la survenue éventuelle de douleurs, de spasmes intestinaux, d'albuminurie, de crampes d'estomac, de mélanine du colon, de troubles du coeur... Sur Internet, les entreprises les plus sérieuses ne vendent le séné qu'à des pharmaciens. Son action ne se fait sentir(!) qu'au bout d'une dizaine d'heures en donnant des selles molles (pour cette dernière raison, on l'utilise aussi pour traiter les hémorroïdes). Il est utilisé pour de radicales purges intestinales afin de réaliser des coeloscopies et parfois pour accélérer les contractions de l'accouchement


Toutes les informations culinaires ou phytothérapeutiques ne sont données qu'à titre indicatif.
Merci de consulter un professionnel de la santé avant toute utilisation.