L'Écotourisme en Gironde

Entrer le nom d'une plante :

Cèdre

1

Nom commun : 

Cèdre

Nom latin : 

Cedrus

Famille : 

Pinacées

Origine : 

Pinacées

Taille : 

40 m (20 m en culture chez nous)

Description


Les trois photographies ci-dessus ont été prises au Parc du Bourran, à Mérignac (33700).
Le genre Cedrus ne comprend que cinq espèces au maximum... car pour quelques botanistes, certaines de ces espèces ne seraient que des sous-espèces ou des variétés.
Les cèdres doivent à leur port majestueux, à leur longévité, à leur odeur et à leur imputrescibilité leur rôle de grandeur et de pérennité. C'est en vieillissant que beaucoup de cèdres prennent leur cime caractéristique aplatie et irrégulière. Les fleurs femelles ont une forme d'oeuf ou de tonneau. Les fleurs mâles ont la forme de petites bananes (jusqu'à 10 cm de long): elles libèrent de grandes quantités de pollen au printemps sous forme de nuages. Au Japon, on a noté que le pollen des cèdres -lorsqu'il est exposé aux pollutions- devient allergène. Il peut voyager sur des distances de l'ordre de 100 km. Le fruit est un cône en forme de tonneau ovoïde, mais il se désagrège en vieillissant (ou en séchant) en libérant des graines parcheminées bleuâtres ou légèrement brunâtres.
Les cèdres préfèrent le plein soleil et les sols calcaires bien drainés. Le bois cassant du cèdre ne convient pas pour les grosses charpentes. Comme il est imputrescible, on l'utilise pour la constructions des bateaux et des sarcophages. Les Celtes embaumaient même dans la résine les têtes des nobles ennemis! Les embaumeurs d?Égypte fourraient les cadavres de sciure de cèdres! Il ne faut pas confondre le bois de cèdre et le red cedar (qui est le thuya géant de Californie).
En Amérique, les Tsimshians fabriquaient des vêtements avec l'écorce du cèdre jaune, avant l'introduction des vêtements européens (vers 1820).
Chronologiquement, les espèces les plus plantées ont été successivement les cèdres du Liban, de l'Atlas et actuellement de l'Himalaya.

- Cèdre du Liban Cedrus libani:
La photographie de droite montre deux caractéristiques du cèdre du Liban: cime tabulaire (aplatie) vert sombre et étalement horizontale des branches. C'est l'arbre le plus cité dans la Bible: à cette époque, il était le symbole de la fertilité. Bien qu'il figure sur le drapeau du Liban, il est devenu, actuellement, rare dans ce pays, entre 1500 et 2000 m d'altitude (réserve des cèdres de Dieu dans la forêt de Bcharré, avec deux arbres de plus de 3000 ans et dix de plus de 1000 ans), car on a trop utilisé son bois odorant et précieux pour les constructions (déjà pour celle du premier Temple de Jérusalem il y a 3000 ans et pour les portes des temples égyptiens). Il existe des populations plus importantes dans le Taurus (est de la Turquie). Il aurait été introduit en Angleterre vers 1670, puis en France en 1683. Une anecdote (fausse) raconte qu'en 1734, Bernard De Jussieu en ramena deux dans son chapeau (et en l'arrosant avec sa ration d'eau!). En réalité, le jeune plant était issu de semis venant de la vallée de la Tamise (Angleterre et non Liban!) et c'est en traversant la rue pour aller le repiquer au jardin des plantes de Paris qu'il fit tomber le pot. Cet arbre séduit par son port majestueux et par son feuillage (gris bleu à vert foncé suivant l'exposition de l'arbre). On peut toujours voir cet exemplaire de De Jussieu au labyrinthe du Jardin des Plantes de Paris (20 m de haut): il file vers les 300 ans d'âge!
Les quarante premières années, il a un port étroit et dressé avec un sommet pointu, qui devient tabulaire en vieillissant. Puis, sa cime s'aplatit et il s'élargit grâce à des branches massives qui ont tendance à s'étaler horizontalement ou même à s'incliner vers le sol. Les aiguilles (d'un vert foncé) dépassent souvent 3 cm, atteignant jusqu'à 35 mm de long; elles sont groupées en verticilles denses sur les rameaux latéraux. Par contre, elles sont isolées sur les rameaux principaux à croissance rapide. Les rameaux sont plutôt courts et généralement glabres. Ses cônes, en fûts dressés, gris vert, puis brun violacé à maturité peuvent mesurer jusqu'à 12 cm de haut (entre 8 et 10 cm; toujours moins de 15 cm). Cet arbre est sensible aux champignons et à la pollution. Son bois sert de boite à bijoux et il éloigne les insectes et les vers. Introduit en 1820 en Europe, le cèdre du Liban fut chanté par de célèbres écrivains : Khalil Gibran, Antoine de Saint-Exupéry, Alphonse de Lamartine. Ce dernier écrivait: « Les cèdres du Liban sont les reliques des siècles et de la nature, les monuments naturels les plus célèbres de l'univers. Ils savent l'histoire de la terre, mieux que l'histoire elle-même. »
En Gironde, le cèdre du Liban du château de Beauséjour (Gironde-sur-Dropt) mérite un détour...

- Cèdre de l'Atlas, cèdre bleu, cèdre argenté Cedrus atlantica (30 m et plus):
Pour certains, ce ne serait qu'une variété ou qu'une sous-espèce du cèdre du Liban. Le cèdre de l'Atlas s'en distingue par une cime pointue (et non tronquée), des aiguilles courtes (2-2,5 cm) argentées (glauques/bleutées surtout chez la variété C. atlantica glauca) et des branches plus courtes (et ascendantes au moins dans leur jeunesse), mais des rameaux plutôt longs et ordinairement duveteux, des cônes plus petits (5 à 8, moyenne : 6 cm au lieu de 10) et avec souvent un petit creux au centre, un port plus érigé et plus élancé. Il peuple les montagnes de l'Algérie et surtout du Maroc (Moyen Atlas entre 1200 et 2000 m d'altitude). Dans la première moitié du XIXe siècle (1839), il a été introduit en France en basse et moyenne montagne (Mont Ventoux et notamment sur la commune de Bédoin, Lubéron, Rialsesse dans l'Aude, Aigoual, Pyrénées), suite à un pari entre deux ingénieurs. Avec le réchauffement climatique, il aura tendance à remonter vers le Nord car il se satisfait d'un climat frais. Il peut se multiplier spontanément à partir des graines. Il pousse très vite. C'est le cèdre qui pousse le plus droit (il garde une tige dominante jusqu'à un âge avancé). C'est aussi le cèdre le plus courant et le plus rustique (-20°). Ses aiguilles de 25 mm au maximum, peu pointues, se présentent en bouquets denses (voir la photographie de gauche). Les écailles des cônes sont bordées d'un liseré brun. Elles tombent durant l'hiver sous l'action de l'humidité et du gel, laissant l'axe du cône fixé à la branche. Sa cime, parfois visible à plusieurs kilomètres, est souvent abimée par les tempêtes (vent) et la foudre. Comme le cèdre du Liban, c'est un marqueur de puissance de gloire et de puissance des domaines viticoles.
L'huile essentielle a de nombreuses propriétés présentées dans le paragraphe "phytothérapie". Son bois est aromatique, avec un grain fin, léger, brun jaune à brun rosé.

- Cèdre blanc de Californie, libocèdre, cèdre à encens, (appelé à tort "thuya géant") Calocedrus decurrens ou Libocedrus decurrens:
Indigène des U.S.A. (Californie, Oregon), il a été découvert en 1846 dans la vallée de Sacramento par le colonel explorateur John Charles Fregmont. Mais, c'est en l'important de Nouvelle-Zélande qu'on l'introduisit en France en 1852 où il reste rare.
Il était classé dans le genre Libocedrus avant 1956. Dans son habitat naturel, il peut atteindre de 30 à 40 mètres.
Son port conique est plus proche du thuya que du cèdre, mais il a l'allure colonnaire du cyprès d'Italie, comme on le voit sur la photographie centrale: c'est l'arbre à gauche du chemin). Le tronc brun-rouge s'élargit à la base. Il garde ses branches basses. Ses nombreuses branches sinueuses et ses rameaux en éventail portent des feuilles aplaties et aromatiques, rangées en verticilles de quatre autour du rameau. L'arbre fleurit à la fin avril. Les chatons mâles sont jaunes et poussent au bout des rameaux1. Les rameaux pendants produisent des cônes femelles érigés, ovoïdes. Le cône, jaune vert dans sa jeunesse, devient rouge-brun en vieillissant: il mûrit en 5 mois (en septembre). Ils sont de forme ovoïde et ils mesurent environ 20-25 mm. Il se compose de six écailles ligneuses, terminées par une courte pointe. Les graines allongées sont situées seulement sous les deux écailles centrales (2 graines par écaille). Elles sont munies de deux ailes de longueurs différentes.
Avec son bois léger et au coeur rougeâtre, on réalise des crayons, des lambris, des constructions et des sculptures. Son odeur rappelle celle du bois du cèdre du Liban (d'où le nom latin de Libocedrus). L'écorce brûlé sert d'encens.
Très rustique (-30°) et résistant à la pollution, il apprécie les terres humides, profondes, avec un ensoleillement léger. Il pousse assez lentement les premières années. De plus, ses fruits apparaissent tardivement (vers l'âge de 50 ans).

- Cèdre de l'Himalaya, cèdre sacré, cèdre deodar Cedrus deodara (60 m et plus):
Son nom vient du sanscrit "dévadara" (= arbre des Dieux). Il a presque complètement disparu de son aire d'origine. En effet, à l'époque de l'empire britannique, lorsque l'Indian Imperial Forest Service menait des études en Himalaya, des cèdres de 75 m de haut (dont certains atteignaient presque 1000 ans d'âge) furent abattus pour leur bois, apprécié pour leur résistance et leur couleur pâle!
En France, on le trouve dans la région méditerranéenne. Le plus grand de la Communauté urbaine de Bordeaux est probablement situé au Parc du Bourran (36 m et 4,50 m de circonférence): il est d'autant plus imposant qu'il trône au sommet d'une colline, en compagnie d'un cèdre de l'Atlas et d'un cèdre du Liban (photographies ci-dessus), à proximité du magnifique château du Bourran. Le cèdre de l'Himalaya est celui qui a les plus longues aiguilles (3,5-6 cm). Elles sont en général vert sombre, légèrement grisâtre (souvent glauques). Ses cônes dressés, bruns à maturité, sont gros: 8 à 12 cm de haut sur 5 à 8 de large. Ils sont souvent arrondies, contrairement aux cônes aplatis des cèdres de l'Atlas et du Liban. Ses rameaux pendants en bout de branches (parfois pleureurs) sont caractéristiques: les longues branches maitresses sont un peu recourbées et, au bout, les rameaux retombent. Les rameaux sont densément velus. La flèche est souvent inclinée (comme on commence un peu à le voir sur l'arbre de droite de la photographie centrale). Il pousse très vite (9 m en 10 ans!). En Asie, son bois est employé pour les sculptures et l'édification des temples.

- Cèdre de Chypre Cedrus brevifolia(20 m):
Ces cèdres entourent le Mont Paphos, à 1300 m de haut, à Chypre. Bien que certains le considère comme une sous-espèce ou une variété du cèdre du Liban, il s'en distingue par ses aiguilles plus courtes (les plus courtes des cèdres: 1-2 cm), sa taille plus petite, une tige unique, un port plus aéré et une couronne vert-jaune à distance.

Pour distinguer les trois espèces cèdres les plus communs, vous pouvez aussi consulter le site Internet suivant: http://cartesetfeuillesrainceennes.hautetfort.com/media/02/02/779634054.pdf

Application en phytothérapie


L'huile essentielle aromatique du cèdre de l'Atlas a des propriétés antifongique, antiseptique, anti-anxiété, cicatrisante, astringente et décongestionnante pour les voies respiratoires.
Elle ne doit pas être appliquée pure (risque d'irritation de la peau) ni chez chez la femme enceinte ni chez le jeune enfant, ni chez l'épileptique, ni à fortes doses (risque d'avortement et neurotoxique sur le long terme).
Elle serait également relaxante, drainante et diurétique. Elle éliminerait les graisses. Elle contribuerait à l'entretien des artères et du cuir chevelu (antipelliculaire, comme l'huile de cade). Elle éloigne les moustiques et mites. Elle donne au parfum une note balsamique.
Chez les Égyptiens de l'Antiquité, l'essence de cèdre et sa résine intervenaient dans l'embaumement des momies.
Les cintres, les boules (à mettre dans les armoires) et les meubles en cèdre de l'Atlas éloignent les mites et les insectes.
Vers 1920, les recherches de Massy et de Lautier ont montré que le libanol (essence tirée par distillation du bois) était actif contre la blennoragie.
* Ne pas confondre cette huile avec l'huile de cèdre utilisée pour l'observation microscopique, qui est tirée du genévrier de Virginie, parfois appelé « cèdre de Virginie » ou huile de cade.


Toutes les informations culinaires ou phytothérapeutiques ne sont données qu'à titre indicatif.
Merci de consulter un professionnel de la santé avant toute utilisation.