L'Écotourisme en Gironde

Entrer le nom d'une plante :

Cerisier tardif , cerisier de Virginie

1

Nom commun : 

Cerisier tardif , cerisier de Virginie

Nom latin : 

Prunus serotina

Autres noms : 

Cerisier d'automne, cerisier noir, putier américain

Famille : 

Rosacées

Origine : 

Est de l'Amérique du Nord, sud est du Canada

Taille : 

20 m chez nous (30 m dans sa région d'origine)

Description


Il a été introduit en Europe vers 1626 - 1629 par Robin (près de Paris) en tant que plante ornementale ou d'intérêt commercial, pour exploiter son bois comme on le fait aux U.S.A.. Jusque dans les années 1950, on en a beaucoup planté pour lutter contre le feu (mauvais combustible), le vent et la dégradation des sols forestiers. Mais, depuis, il s'est naturalisé et il est devenu une plante invasive en région parisienne (forêts de Compiègne et de Fontainebleau), dans les pays de la Loire et en Aquitaine. Très frugal et très rustique (- 15°), il adore les plantations de résineux sur sols pauvres et les forêts fragmentées. De plus, les oiseaux transportent ses graines (surtout dans un rayon de 200 m). Sa taille s'adapte en fonction de la luminosité: aussi, en sous-bois, c'est souvent celle d'un arbuste. Tant que la lumière est insuffisante, il ne grandit guère: il attend une trouée lumineuse (chablis) pour pousser alors rapidement. Si cette lumière venait ensuite à disparaitre, ses parties aériennes périraient, mais l'arbre repartirait l'année suivante en émettant des rejets émergeant de ses racines. On lutte contre son envahissement en utilisant des moyens mécaniques (abattage, gyrobroyage) combiné à des moyens chimiques (herbicides) ou biologique. La lutte biologique fait appel à un champignon (chondrostereum purpureum) que l'on voit parfois sur le bois pourrissant du cerisier tardif sous forme de croûtes pourpres ou jaunâtres.
Étroitement apparenté au merisier à grappes (ou putier), le cerisier tardif s'en différencie par son port plus colonnaire (plus élevé et plus étroit quand il est isolé), ses feuilles finement dentées, brillantes et lustrées, presque coriaces, vert foncé sur le dessus, vert clair en dessous, sans les nervures réticulées caractéristiques du merisier à grappes. Les feuilles caduques et alternes, lancéolées et effilées à l'extrémité, ont 25 à 35 paires de nervures (donc elles sont très rapprochées) et très fortement saillantes en dessous. Cette face inférieure est souvent garnie de poils blancs puis roux sur la nervure médiane. Les feuilles du cerisier tardif n'ont pas les deux petites glandes qu'on trouve à la base de celles du cerisier ou du merisier.
A partir de l'âge de 7 ans, le cerisier tardif fleurit pendant deux semaines entre mai et juillet. Les fleurs tardives (mai-juin) sont parfumées, blanches, légèrement pédicellées (3-6 mm) et réunies en grappes de 10 à 15 cm. Elles sont plus petites (3-6 mm) que celles du merisier à grappes et les grappes en fleurs sont dressées verticalement. A l'automne (novembre), des randonneurs font un détour pour admirer les magnifiques dégradés de coloris du feuillage virant progressivement de l'orange au rouge qui restent plus longtemps sur l'arbre que celles du merisier à grappes.
Les sépales ne tombent pas et forme une sorte de collerette autour du fruit à noyau presque lisse (drupe). Cette "cerise" amère, de couleur rouge FONCÉ à noirâtre, vraiment petite (8-10 mm), mûrit vers la fin de l'été. D'où le nom de cerisier tardif car cette espèce est tardive pour sa feuillaison, sa floraison et sa fructification.
Jeune, le tronc est lisse et brun rougeâtre. Âgé, il se desquame en lanières/écailles dont les bords supérieures et inférieures ont tendance à s'enrouler vers l'extérieur. Comme chez le merisier à grappes, le bois coupé dégage une odeur caractéristique et désagréable. Aux États-Unis, il est considéré comme l'un des meilleurs bois de feuillus. aussi, le coeur du bois (très dur, lourd, homogène, avec un aubier clair à jaune brunâtre) de cet arbre a été utilisé en ébénisterie (fabrication de meubles). Outre la constance de ses qualités dans le temps (ni déformation, ni gauchissement, ni crevasse), il est apprécié pour sa teinte brun rouge (comme l'acacia) lorsqu'il est poli. Mais, en France, le bois n'a pas la même qualité qu'aux U.S.A..
Toutes les parties de la plante sont plus ou moins toxiques. Ainsi, les feuilles fraîches (mais surtout fanées) peuvent libérer du cyanure d'hydrogène lorsqu'elles sont ingérées par le bétail. Il vaut donc mieux éviter de cultiver le cerisier d'automne dans des zones de pâturage.
Il se distingue du merisier à grappes Prunus padus par:
- d'une part, l'absence d'odeur désagréable de son bois (et de son écorce) et des fruits légèrement plus gros (8-10 mm de diamètre pour serotina contre 6-8 mm pour padus),
- d'autre part, ses feuilles: dessus très luisant, dessous: nombreuses nervures saillantes.

Application en phytothérapie


L'écorce (foncée et rugueuse) est un remède traditionnel des Indiens d'Amérique du Nord pour les bronches. Les recherches pharmacologiques modernes ont confirmé les propriétés médicinales (expectorant, antitussif, élimination des mucosités). L'écorce contient, en effet, un glucoside cyanogénétique (la prunasine), de l'acide coumarique, du tanin, de la scopolétine et une huile essentielle. Pour préparer une infusion, mettre une cuillère à café d'écorce pilée dans une tasse d'eau chaude. Certaines tribus indiennes utilisent aussi son effet sédatif lors des accouchements.
Si l'emploi de l'écorce est sans danger, les feuilles sont, par contre, vénéneuses (acide cyanhydrique).


Les recettes de cuisine


Les Américains récoltent les fruits en été. Du fait de leur amertume et d'une certaine toxicité, ils mangés ni crus, ni en exclusivité. Ils sont préparés en pâtés, en confitures et en crèmes glacées maison. Commercialement, ils sont également utilisés comme un aromatisant de certaines liqueurs et boissons gazeuses.
Dans le sud des États-Unis, le bois de cet arbre est souvent utilisé dans le barbecue ou pour fumer de la viande.

Toutes les informations culinaires ou phytothérapeutiques ne sont données qu'à titre indicatif.
Merci de consulter un professionnel de la santé avant toute utilisation.