L'Écotourisme en Gironde

Entrer le nom d'une plante :

Eucalyptus globuleux

1

Nom commun : 

Eucalyptus globuleux

Nom latin : 

Eucalyptus globulus

Autres noms : 

Gommier bleu, eucalyptus des fleuristes, arbre-à-la-fièvre

Famille : 

Myrtacées

Origine : 

Tasmanie

Taille : 

25 - 35 m (100 m en Tasmanie!!)

Description


Eucalyptus signifie "bien couvert", car le bouton floral est enfermé dans une coiffe en forme de minuscule bonnet! Parmi les 600 espèces d'eucalyptus dans le monde, une cinquantaine d'entre eux est acclimaté au climat méditerranéen. Les eucalyptus introduits en France (le premier en 1810) sont des arbres à feuilles persistantes, coriaces, glabres, au limbe souvent glauque ou vert blanchâtre, ponctué de glandes odorantes. De la nervure médiane principale partent des veines secondaires qui rejoignent une nervure marginale longeant le bord (voire confondue avec lui). Comme la feuille est, en général, fixée verticalement, l'arbre donne fort peu d'ombre. Au niveau du collet racinaire, des renflements (lgnotubes) régénèrent des pousses après un incendie.

L'EUCALYPTUS GLOBULEUX
L'eucalyptus globuleux E. globulus a été découvert en 1792 par le botaniste Labillardière. Ce fut le premier eucalyptus introduit en Europe, au XIXe siècle, par Ramel dans le but d'assainir les marécages car ses racines pompent à merveille l'eau. De plus, il pousse vite et dégage des senteurs piquantes qui éloignent les moustiques. D'ailleurs, le purin de feuilles d'eucalyptus éloignent les ennemis du jardinier.
Toutes les parties aériennes de l'arbre sont décoratives. Son port est parfois assez voisin de celui du peuplier d'Italie.
Son écorce lisse et gris cendré/blanc bleuté s'exfolie en longues lanières roussâtres, couvertes d'une pruine cireuse gris bleu (d'où le nom de "gommier bleu"). Cette écorce présente des lenticelles gorgées de gomme balsamique. Cette résine rouge est à la base de la préparation de certains cirages. Avec son bois rouge, on réalise des clôtures et des piquets.
Son feuillage argenté présente une curieuse particularité : les feuilles juvéniles (et celles des rejets à sa base) sont ovales, sans pétiole, opposées et cireuses, mais les feuilles adultes sont alternes, pétiolées, allongées en forme de faucille et claires! De mai à juillet, des ombelles de fleurs blanchâtres montrent leur fort curieux calice en forme de toupie surmontée d'une coiffe (la corolle)! Elles attirent les abeilles qui font un miel au goût de raisin.
Le fruit est une insolite et dure capsule à quatre loges, munie d'un couvercle operculé. Pour laisser échapper son contenu (de minuscules graines sombres), il s'ouvre par ", 4, 5 fentes en étoile. Ces capsules entrent dans les compositions séchées.
En 1962, l'eucalyptus globuleux a été adopté comme emblème national de la Tasmanie. C'est aussi l'arbre typique du bush australien.
Comme le mimosa, il est sensible au froid (donc à réserver au climat méditerranéen). Gourmand en eau, il dessèche les terres. Sa feuille riche en essence empêche la pousse des autres végétaux. Aussi, les monocultures d'eucalyptus abritent une biodiversité très pauvre. Comme il se développe rapidement, son bois se crevasse au séchage, il se fend mal et il est difficile à travailler; aussi, il ne peut guère être employé que pour la fabrication du papier (grandes plantations au Brésil rognant la forêt amazonienne et celles d'Australie sont responsables de l'assèchement de régions entières). Comme il est tenace et durable, on l'emploie, en Australie, aussi pour les pieux des clôtures, les traverses de chemins de fer et les poteaux télégraphiques. On en a même pavé des rues de Londres autrefois. Nul bois en Europe n'est aussi durable si on considère la rapidité de sa croissance. On multiplie l'eucalyptus par semis en lui procurant chaleur, humidité et protection contre le rayonnement solaire direct.

LES AUTRES EUCALYPTUS:
L'eucalyptus citronné Eucalyptus citriodora est utilisé contre les rhumatismes inflammatoires. Cet arbre grêle, à écorce blanc poudrée, à feuilles rugueuses et pointues, est aussi la meilleurs source de citronnelle (pour éloigner les moustiques).
L'eucalyptus radié Eucalyptus radiata soigne la rhinopharyngite. De l'Eucalyptus dives, on extrait le menthol. Eucalyptus filicifolia atteint rapidement 12 m de haut. Eucalyptus leucoxylon fleurit durant tout l'hiver.
Attention: plusieurs espèces d'eucalyptus craignent les vents froids hivernaux. Les espèces les plus rustiques ne résistent pas à un froid prolongé à -12°. Il leur faut de surcroît un sol siliceux, frais et profond. Il ne supporte pas le couvert. Aussi, on a abandonné l'idée d'effectuer des boisements importants d'eucalyptus en France continentale: par contre, en Corse, existe des bois d'E. globulus (introduit dès 1865). En Provence, certaines espèces servent de pare-feu: E. gunnii et bicolor (-18°), E. johnstonii (-15°), E. dalrympleana (-12°), E. viminalis et E. camaldulensis (-10°).
Dans les serres du jardin botanique e La Bastide (Bordeaux), on peut voir les eucalyptus suivants: Eucalytus tetraptera (AU25), Eucalytus erythrocorys (AU31), Eucalytus cornuta (AU36), Eucalytus citriodora (AU37), Eucalytus woodwardii (AU39), Eucalytus crusis (AU48).
Au jardin botanique de Talence (Parc Peixotto), on peut voir un eucalytus gunnei et un eucalyptus globuleux côte à côte, près de la pièce d'eau, mais inaccessible dans l'enclos pharmaceutique.

Pour terminer cet article, signalons que l'arbre le plus élevé d'Europe serait un eucalyptus de 65 m à Coimbra (Portugal). En Tasmanie, un eucalyptus E. regnans atteindrait 100 m de haut. En 1872, on aurait abattu un Eucalyptus regnans de 132 m de haut! La croissance de ces eucalyptus est la plus rapide des ligneux: dix mètres en quatre ans. Leurs feuilles orientent leur tranche par rapport au soleil de façon à ne créer qu'un minimum d'ombre.

Application en phytothérapie


L'eucalyptus globuleux est l'eucalyptus des herboristes (bien que E. amygdalina soit aussi riche en essence). En été, on ne ramasse que les longues et vieilles feuilles (1,5 % d'eucalyptol) car les jeunes feuilles ne sont pas assez concentrées en huiles essentielles aux vertus anti-inflammatoires et antiseptiques. L'eucalyptus s'utilise contre l'arthrite, les diarrhées et les mycoses. Les inhalations (50 g de feuilles séchées dans un litre d'eau bouillante), ainsi que les cigarettes d'eucalyptus, figurent parmi les remèdes les plus classiques pour traiter les maladies infectieuses hivernales et les affections respiratoires: les bronchites aiguës et chroniques, la toux grasse (par son action mucolytique), la fièvre, les rhumes, la sinusite et la grippe. On peut remplacer le tabac des pipes par de la poudre de feuilles d'eucalyptus et de tussilage pour avoir une inhalation antiseptique. En pommade, l'eucalyptus est un décongestionnant et il soigne les contusions et entorses.
Il devient un désinfectant antiseptique si on laisse s'évaporer une infusion de feuilles d'eucalyptus sur un radiateur (ou si on laisse se consumer des feuilles au dessus de la braise d'un feu de cheminée). On raconte que les effluves bienfaisantes des bois de Melbourne guérissent la phtisie du premier et second degré. En 1957, Georges Verquin créa un bonbon noir et dur en forme de boulet de charbon pour dégager les voies respiratoires des mineurs: il eut un grand succès dans le nord de la France.
Puissamment antiseptique et balsamique, l'essence s'utilise, à doses médicinales, pour traiter les voies respiratoires et urinaires (l'urine prend alors une odeur d'iris ou de violette). L'essence d'eucalyptus sert aussi d'arôme pour l'industrie pharmaceutique: sirops, capsules, dentifrices, pastilles et suppositoires!


Toutes les informations culinaires ou phytothérapeutiques ne sont données qu'à titre indicatif.
Merci de consulter un professionnel de la santé avant toute utilisation.