L'Écotourisme en Gironde

Entrer le nom d'une plante :

Férule commune

1

Nom commun : 

Férule commune

Nom latin : 

Ferula communis

Autres noms : 

Fenouil géant, canyaferla

Famille : 

Apiacées

Taille : 

jusqu'à 3 m

Description


Elle pousse dans les prairies sèches et calcaires du sud de la France. Rudérale, robuste, géante, la tige vivace et érigée, lisse et creuse est remplie de moelle qui était utilisée jadis comme mèche pour les lampes à huile (comme la molène). Les tiges sèches se dressent encore comme des squelettes, une fois la plante morte. Depuis l'Antiquité, cette tige était le bâton des maîtres d'école: comme ils enseignaient debouts en plein air, ils utilisaient une tige de férule pour écrire sur le sol: d'où l'expression "sous la férule du maître" qui signifie "soumis à l'autorité". Cela n'a donc rien à voir avec les châtiments corporels!
Beaucoup d'objets légers et solides sont réalisées avec les tiges creuses de férule: canne de marche, jouet, table, attelles, tuteurs pour le jardin et même étui pénien (Prométhée)! Jadis, elles servaient à stocker les papyrus. Le bois de férule coupé en deux sert à affûter les outils tranchants (coiffeurs). La moelle enflammée des tiges se consume lentement permettant le transport du feu d'un endroit à l'autre (c'est ainsi que Prométhée donna le feu aux Hommes). On réalise aussi des briquets anti-vents, bien utile aux marins. Peut-être même que les flammes des premiers jeux olympiques antiques étaient-elles transportées de cette manière?
Il faut attendre plusieurs années pour voir la floraison de couleur or, en mai-juin: le dôme floral central (formé de 20 à 40 rayons) est spectaculaire par sa taille énorme et sa forme en globe. Il est entouré d'autres ombelles si longuement pédiculées qu'elles le dépassent. La fleur jaune est entourée d'étamines saillantes et a des pétales ovales à pointe recourbée en dedans. Le fruit de 15-18 mm est elliptique, un peu ailé, à trois côtes peu proéminentes sur chaque face. Après la floraison, la plante meurt.
Les feuilles souples et pennées, linéaires apparaissent après la floraison (quand elle a lieu). Celles de la base sont vert émeraude, très découpées, à lobes linéaires. Les feuilles supérieures sont sessiles et gainées.
La plante est entièrement toxique, surtout fraîche et en début de période de végétation: c'est la racine pivotante et vigoureuse qui est la partie la plus toxique. Plusieurs composés dérivés des coumarines (férulenol, ferprénine...) la rendent toxique pour les herbivores, les chevaux et les porcs. En 2012, une étude génomique (toujours en cours), intégrée à un projet européen, évalue le risque pour la région méditerranéenne. Vous pouvez y participer en envoyant à l'École vétérinaire de Lyon un prélèvement de 40 g de feuilles basales et séchées, ainsi que les coordonnées de géolocalisation de la plante concernée.

Une cousine: la Férule géante Ferula assa-foetida, poussant en Iran, est de retour avec la mode de l'alimentation bio. Elle secrète une gomme oléorésineuse, au goût pénétrant de l'ail mais de qualité variable, utilisée en épice ou médicament.

Attention! les férus de férule savent que les graines vendues sous le nom de "ferula giant Bronze" sont en réalité celles du fenouil bronzé.

CULTURE DE LA FÉRULE COMMUNE:
Semer en fin d'été des graines fraîches, dans des pots profonds, en sol sec, aride, ensoleillé. Attention aux ravages des mollusques!


Application en phytothérapie


En Sardaigne, le suc de la férule commune soignerait les rhumatismes en traitement EXTERNE.
Pour déceler une fracture du crâne, les Anciens Grecs donnaient une tige de férule (ou d'asphodèle) à mâcher à leurs patients, pour mieux détecter l'os brisé.


Toutes les informations culinaires ou phytothérapeutiques ne sont données qu'à titre indicatif.
Merci de consulter un professionnel de la santé avant toute utilisation.