L'Écotourisme en Gironde

Entrer le nom d'une plante :

Gaillet gratteron

1

Nom commun : 

Gaillet gratteron

Nom latin : 

Galium aparine

Autres noms : 

caille-lait, rièble, gratte-langue, gaille, colle de Mardi-gras, prend main, herbe collante, queue de mariée, guirlande, capelle teigneux, prend-main, gleton, petit peignot

Famille : 

Rubiacées

Origine : 

Europe

Taille : 

0,20 à 1,50 m

Description


Préférant pousser sur les sols argileux humides, cette plante annuelle rudérale et nitrophile (très envahissante et très attachante) s'étale rapidement et s'accroche avec ténacité aux plantes voisines (pour s'élever), aux pelages des animaux et à nos vêtements car sa tige, cassante et carrée, molle et légère, renflée aux noeuds, est armée d'aiguillons retroussés à ses quatre angles. Son nom d'espèce en latin "aparine" signifie "celle qui agrippe". Comme ceux de la bardane, les fruits sphériques (3 à 4 mm de diamètre) du gaillet portent aussi des aiguillons recourbés en forme d'hameçon. Au toucher, tige et fruits (groupés par deux) donnent une impression collante. A noter que les jeunes plantules sont moins accrocheuses. Les feuilles étroites, à une seule nervure, sont arquées et groupées par étages par six à neuf au même niveau sur la tige: elles aussi sont munies d'aiguillons recourbés sur les bords et sous la nervure. On peut les utiliser pour se déguiser... Ses minuscules fleurs blanches, en étoiles à quatre pétales, apparaissent de mai à octobre. Le gaillet est un proche parent de la garance des teinturiers: on extrait une teinture rouge de la racine du gaillet, ainsi qu'avec celle du gaillet suivant.
Ne pas confondre ce gaillet annuel avec deux autres gaillets vivaces:
- le gaillet blanc Galium mollugo (environ 1 m), d'aspect variable, aux feuilles et aux fleurs terminées par une courte pointe
- le gaillet à fleurs jaunes: Galium verum (gaillet jaune, caille-lait jaune). Ce sont ces fleurs (aux délicates senteurs de miel) qui donnent sa couleur orange et son goût inimitable au fromage de Chester. Car, contrairement au gaillet gratteron, le gaillet à fleurs jaunes fait cailler le lait. Quand on croit voir un verticille de 6 pièces, on voit en réalité un verticille de deux feuilles, avec chacune deux stipules à leur base. S'il y a plus de 6 pièces, c'est que des stipules se sont eux mêmes divisées.

Application en phytothérapie


En usage externe (infusion, pommade au beurre: 100 g de feuilles écrasées dans 50 g de beurre), il soigne les maladies de la peau (irritations) et... des sabots (cheval). Pour les personnes âgées, c'est un efficace diurétique. Le suc de ses feuilles caille aussi bien le lait que le sang (anti-hémorragique).


Les recettes de cuisine


Les gaillets sont appelés "caille-lait" car il ont la propriété de cailler le lait grâce à la présence d'une enzyme (substitut de la présure). Dioscoride raconte comme les pâtres grecs l'utilisaient pour clarifier le lait. On l'utilise parfois comme récurant et comme nourriture pour les volailles.
Comestible à la rigueur, avant que la tige ne durcisse en s'imprégnant de silice.
La torréfaction des fruits (à peine murs) fournit un bon café et celle de la racine une chicorée.
RECETTE DU CAFÉ AU GAILLET GRATTERON:
Ramasser les fruits avant maturité quand ils commencent à sécher et à brunir. Les faire griller à la poêle ou au four. Moudre. Laisser infuser 10 minutes dans l'eau bouillante. Filtrer.
Toutes les informations culinaires ou phytothérapeutiques ne sont données qu'à titre indicatif.
Merci de consulter un professionnel de la santé avant toute utilisation.