L'Écotourisme en Gironde

Entrer le nom d'une plante :

Galanga

1

Nom commun : 

Galanga

Nom latin : 

Alpinia galanga

Autres noms : 

Grand galanga, gingembre du Laos, gingembre thaï

Famille : 

Zinzibéracées

Origine : 

Indonésie, Malaisie, Java

Taille : 

2 m (4 m en Asie)

Description


Utilisé comme condiment et plante médicinale depuis longtemps en Asie du Sud-Est, ce galanga servait aussi pour les fumigations dans l'Antiquité, en Égypte. En Europe, cette épice avait du succès au Moyen-Âge (pour ses vertus aphrodisiaques, entre autres), mais déclina complètement à la Renaissance avec l'arrivée de nouveaux condiments rapportés des terres découvertes par les navigateurs-explorateurs. Ces dernières années, le grand galanga revient timidement en Europe: il est proposé à la vente dans les épiceries asiatiques, parfois sous le nom de "gingembre".
De la même famille que le gingembre, son rhizome est plus gros et plus fragile (il ne se conserve que quelques jours). Comme le gingembre, il a de grandes feuilles (50 x 9 cm) lancéolées, brillantes et vert clair. Il s'accommode des régions où il ne gèle pas (sinon, le placer dans un grand pot ou une caisse, placés dans une orangerie ou une véranda à la mauvaise saison). Bien qu'il est besoin de beaucoup d'eau en été, ses racines pourrissent dans un sol humide en permanence. Pour le cultiver, achetez un rhizome frais de 8 cm de long dans une épicerie asiatique, placez-le horizontalement à 8-10 cm de profondeur, les pousses roses peuvent déjà émerger au bout d'une semaine. Puis, quatre semaines plus tard, il y aura 3-4 feuilles développées. Appliquez les conseils de culture donnés sur la fiche "gingembre" (notamment le pré-démarrage de la germination dans l'eau).

Il existe aussi un petit galanga Alpinia officinarum (moins d'un mètre de haut), au rhizome plus fibreux et plus sombre que le grand galega. Le goût est plus âpre et plus marqué (et donc moins prisé et plus rare en Europe), plus aromatique (saveur combinant celles de gingembre, de cardamone et d'eucalyptus). Il parfume la bière russe (kvas).
A ne pas confondre avec notre galéga indigène.

Application en phytothérapie


Mêmes utilisations que le gingembre.
"Il excite grandement le désir charnel" (Mattiole), surtout chez la femme car il active la fabrication de substances liées à la libido féminine.
Le rhizome est stimulant, anti-radicalaire et antibactérien. Il soigne les problèmes digestifs et les maladies respiratoires. Il donne une bonne haleine.
Le goût piquant vient de plusieurs composés dont le galangol (alpinol).



Les recettes de cuisine


En cuisine, il remplace souvent le gingembre. La saveur du rhizome frais est une combinaison de notes légèrement piquante (moins que le vrai gingembre), mentholée, poivrée, d'amertume et citronnée (comme le combawa). Il caractérise bien des plats asiatiques. Choisissez les jeunes pousses moins dures et plus riches en jus. Mettez-les dans le riz, les volailles, les soupes, les ragoûts de boeuf, les fruits de mer. Il se conserve bien mieux dans le vinaigre.
Parfois, les fleurs sont mangées. Le fruit peut remplacer la cardamone.
Toutes les informations culinaires ou phytothérapeutiques ne sont données qu'à titre indicatif.
Merci de consulter un professionnel de la santé avant toute utilisation.