L'Écotourisme en Gironde

Entrer le nom d'une plante :

Garance des teinturiers

1

Nom commun : 

Garance des teinturiers

Nom latin : 

Rubia Tinctorium

Autres noms : 

Rouge des teinturiers, Warentiam (dans le capitulaire de Charlemagne)

Famille : 

Rubiacées

Origine : 

Europe méridionale; subspontanée en France

Taille : 

1 à 2,50 m (2,5 m c'est la taille dans notre jardin de la biodiversité de Mérignac)

Description


A l’'état naturel, on la trouve de la Yougoslavie à l’'Ouzbékistan en passant par l'’Ukraine et le Moyen Orient. Vivace des sols profonds, la terre doit être défoncée avec un outil à 3-4 dents (le luchet). Les bords des feuilles et leur nervure principale sont hérissés de piquants qui permettent à la plante de s'’élever en s'’accrochant aux autres végétaux. De petites fleurs jaunâtres apparaissent en juin-juillet et donnent des baies noires à maturité.
La garance était cultivée en Inde il y a 3000 ans. Introduite durant la domination romaine (en Aquitaine, une garance sp. est cultivée au premier siècle de notre ère), sa culture continua à prospérer dans le Nord de la France (Normandie) après la chute de l'empire romain. C'est d'ailleurs la seule plante tinctoriale (on utilise la racine de 3 ans, parfois les feuilles, jamais les fruits!) recommandée dans le Capitulaire De Villis de Charlemagne (812). Au XIIe siècle, on la trouve ("écarlate de Rouen") sur le marché aux couleurs (place de la Guède) de Saint Denis. Elle fut abandonnée au XVIème siècle, suite à l'effondrement des cours du à la guerre économique avec les Flamands, puis les Hollandais. Colbert essaie, en vain, de relancer sa culture. Elle est réintroduite dans le Comté d’'Avignon en 1736 par Jean Althen (réfugié arménien ayant appris la culture de la garance durant ses 14 années de captivité): ses graines provenaient de Smyrne (l'actuel Izmir). Pour diffuser cette culture, Louis XV exempte de la taille (impôt) pendant 20 ans tout cultivateur de garance et il fera distribuer des graines gratuitement de 1767 à 1769. Jusqu'’à la fin du XIXème siècle, on extrayait, du rhizome (3 t/ha), une teinture rouge (le rouge turc, l’'écarlate de Caen, l'’alizarine (dont la production synthétique à partir de 1865-1869 ruina la culture de la garance dans la région du Vaucluse). Le déclin des garancières (il n'en reste aucune en 1880) s'explique aussi par des rendements aléatoires et la surexploitation des sols.
Elle servait à teindre les pantalons rouges de l’'infanterie française jusqu'’au début de la première guerre mondiale. C’'est de là que vient l’'expression: « en pincer pour la garance » pour montrer qu’'on apprécie les militaires. Il arrive que l'on trouve des pieds subspontanés de garance près des ruines féodales, témoin d'un passé révolu.
Les Égyptiennes de l'’Antiquité connaissaient déjà les vertus tinctoriales de la racine et elles l’'utilisaient comme produit cosmétique; plus tard, les peintres comme laque (peintures à l'’huile, aquarelle) et les herboristes contre les insuffisances biliaires et les lithiases urinaires. Mélangée à la nourriture du bétail, elle colore en rouge leurs os et leur lait!
Lors de nos sorties découvertes et éco-touristiques que nous organisons en Gironde, nous avons découvert, à plusieurs reprises, de fort beaux exemplaires sur des coteaux de type méditerranéen, y compris en zone urbaine (parcs des coteaux de la rive droite). Rubia vient de ruber = rouge car elle donne une teinture rouge.
Dans nos régions (à l'abri des premiers pins de la zone littorale), subsiste à l'’état spontané une autre espèce thermophile: la GARANCE VOYAGEUSE Rubia peregrina (restelet, rebola, rapeguin, petite garance), également tinctoriale, mais plus grêle. C'est une plante laxative, diurétique et tonique. Elle est fait partie du cortège des chênes verts et pubescents. elle colore les os en rouge: on s'en est rendu compte lors d'un banquet, à la fin du xIXe siècle, en servant de la viande de porcs qui avaient mangé de la garance.

Application en phytothérapie


Dans l'Antiquité (Hippocrate), la racine était considérée comme diurétique. De nos jours, les civilisations arabes l'emploient pour faciliter l'accouchement.
Autres propriétés: apéritive, astringente, diurétique, laxative (en cas de problèmes rénaux), tonique.
Les feuilles de garance servent en masque facial.


Les recettes de cuisine


Les fruits de la GARANCE VOYAGEUSE seraient consommés frais ou en confiture en Sicile. Ils serviraient aussi à colorer les liqueurs.
Toutes les informations culinaires ou phytothérapeutiques ne sont données qu'à titre indicatif.
Merci de consulter un professionnel de la santé avant toute utilisation.