L'Écotourisme en Gironde

Entrer le nom d'une plante :

Grenadier

1

Nom commun : 

Grenadier

Nom latin : 

Punica granatum

Autres noms : 

Pomme punique, pomme de Grenade, pomme grenate, vingranié, migranié, pomme à grains, balaustier

Famille : 

Punicacées (seul représentant des Punicacées!)

Origine : 

Afghanistan, Iran

Taille : 

3 - 4 m (parfois 7 m)

Description


Par analogie de forme (et peut-être aussi parce que la cuisson fait éclater le fruit!), la grenade a donné son nom au projectile explosif. Les Arabes ont donné aussi son nom à une grande ville espagnole. Certains historiens affirment que ce sont les Phéniciens qui ont organisé sa culture, puis ils ont contribué à la diffusion du grenadier autour de la Méditerranée. D'autres disent qu'elle fut rapportée en Italie après la victoire des Romains sur les Carthaginois, d'où le nom de pomme punique pour cette espèce et de punicacées pour la famille. En tout cas, chez les Grecs et les Latins, la grenade était commune. Chez les Égyptiens, des vestiges ont été découverts dans des tombes datant de 4500 ans. Sous les Pharaons, la grenade est mise à fermenter pour donner un vin excitant (le "shedhan"), plus capiteux que la grenadine.
"Le fruit qui purge de l'envie et de la haine" (Mahomet) était aussi cultivé dans les jardins de Salomon. Les Arabes l'introduisirent en Espagne au VIIe siècle. La culture fut si florissante qu'ils donnèrent son nom à une ville (Grenade). Puis, les Conquistadors espagnols l'importèrent en Amérique. En France, le grenadier reste relativement méconnu, sauf dans le sud. Grâce aux oiseaux, il s'est naturalisé dans les haies, ne donnant alors que des petits fruits.
Le tanin de la peau du fruit (30%) sert au tannage des peaux. Les écorces servent à fabriquer un pigment pour teindre les tapis.
Les feuilles sont brillantes, rigides et lancéolées. La fleur (ou balauste) inodore, froissée, illumine l'arbuste de sa couleur vermillon: en entonnoir, elle apparait entre mai et septembre, solitaire ou groupées par cinq, à ovaire infère. Dans le langage des fleurs, elle est le symbole de l'amour le plus ardent. On voit encore très bien le calice de la fleur sur le fruit dont l'épiderme est une écorce de 2 mm d'épaisseur plutôt coriace de couleur jaune cuivré au brun orangé. Les nombreuses semences (800 grains enrobées d'une pulpe juteuse gorgée d'eau) allant du rose pâle au rouge sombre ("granatum") rappelant la couleur du sang sont à l'origine de plusieurs symboles. Ainsi, en Chine, en Afrique du Nord et dans beaucoup d'autres civilisations, les fruit, nés de fleurs de sang, sont symbole de fécondité du fait de l’'abondance des graines internes. Si une femme berbère souhaite connaitre le nombre d'enfants qu'elle aura, elle trace un cercle au sol; elle fait tomber une grenade mûre en son centre; le nombre d'enfants correspond au nombre de graines qui ont été projetées en dehors du cercle (il doit y avoir quelques surprises en utilisant une telle méthode!). De nos jours encore, en Grèce, on souhaite bonheur, prospérité et fécondité à une jeune mariée en jetant et en écrasant une grenade sur le sol de sa nouvelle demeure.
Au Moyen-âge, on considérait que les grenades (ou balustres) soignaient les maux de dents car la vue en coupe d’'une grenade rappelle une mâchoire où les dents seraient les grains.
Les racines servent à la fabrication d'une peinture noire. L'écorce du fruit (malicorium des Anciens) teint les tissus en jaune avec l'alun et en brun avec du sulfate ferreux (ensuite, on peut avoir une couleur bleu-violacé en trempant le tissu dans le carbonate de potassium). Les fleurs séchées donne une encre rouge par macération dans de l'eau ajoutée d'alun.
Lors de nos sorties éco-touristiques et de nos balades en Gironde, nous avons pu noter qu'il était assez couramment planté dans les jardins de la région de Bordeaux.

CULTURE:
C'est l'un des arbres les plus résistants à la sécheresse, sauf les premières années! Cet arbuste demande chaleur et soleil, fer et manganèse, mais il n'aime pas le calcaire. La fumure est indispensable pour avoir un rendement élevé (notamment richesse en potassium). L'éclatement du fruit est le résultat d'une irrigation mal conduite. Tailler moyennement car les fleurs (et donc les fruits) se forment sur le bois de l'année. Comme toutes les plantes à moelle, le grenadier se bouture assez facilement (dès janvier, enterrer aux 2/3 des rameaux de 25-30 cm de longueur). Gourmands et rejets doivent être supprimés. Le vieux bois seul est florifère: il faut donc l'épargner si vous faites une taille.

Application en phytothérapie


Depuis toujours, ce fruit fut la gourde naturelle du voyageur car il est facile à transporter et pas de risque de fuite de liquide grâce à la solide écorce: pensez-y quand vous partez en randonnée en été! De plus, la grenade prévient les troubles de la circulation sanguine.
Il y a 4000 ans, les Égyptiens connaissaient déjà les effets vermifuges de la racine (contre les ténias). C'est le vermifuge indigène le plus efficace contre le ténia (avec le rhizome de la fougère-aigle et les graines de citrouille). Mais, ne le faites pas sans surveillance médicale!
Des compresses imbibées de décoctions de péricarpe (la peau dure du fruit), riche en tannins, resserrent les pores de l'épiderme et donnent un teint mat à la peau.
L'écorce du fruit et les fleurs (riches en tanin) ont servi pour soigner les hémorroïdes et dans les hémorragies.
Anti-inflammatoire, anti-oxydant, astringent (fleurs), hémorragie, leucorrhée, parasitose, dépuratif, diurétique (80 % d'eau dans la grenade). Riche en vitamines B et C, tanin, potassium, phosphore, soufre, chlore, acides citrique et malique.
Deux décilitres quotidiens de jus (ou le vin fabriqué avec son jus) aurait des propriétés aphrodisiaques (libido, difficultés érectiles, quantité et qualité des spermatozoïdes).


Les recettes de cuisine


- LA RACINE EST TOXIQUE: elle a un pouvoir violemment vermifuge, mais elle doit être utilisée, avec une extrême prudence, sous le contrôle d'un professionnel de la santé pour que le patient ne perde pas la vie (les alcaloïdes dont la pelletiérine et l'isopelletiérine, sont des toxiques spécifiques des vers plats dont le ténia).
- En Espagne, les fleurs sont mises à macérer dans une liqueur à bases de noix et d'autres plantes (ratafia).
- Le fruit est passé de mode car il est trop compliqué à manger. Pas d'honnête noyau unique et bien centré! Il faut se plier à un rituel, formé d'une succession d'obstacles pour accéder à chaque grain! La grenade ne livre ses trésors qu'aux gourmets patients et méticuleux. Le suc n'est certes pas particulièrement savoureux, mais ô combien rafraichissant. Quand le fruit est mûr, son écorce a une couleur brun orangé à rouge. Il se conserve plusieurs mois à température ambiante à condition qu'il n'ait pas été meurtri. En Tunisie, ses graines accompagnent le couscous.
- Savez-vous comment on savoure une grenade sans enlever son écorce? On commence par la presser et la malaxer entre les mains pour broyer les grains à l'intérieur, puis on perce un petit trou dans la peau, on passe une paille par l'ouverture et il ne reste plus qu'à aspirer le jus. Un kilogramme de grenade donne 500 à 750 ml de jus. Les grains se signalent originalement par leur couleur dans une salade verte ou une salade de fruits, ainsi que dans les entremets. Leur saveur présente toutes les nuances, de la plus acide (la grenade sauvage a jusqu'à 10% d'acides)) à la plus sucrée (jusqu'à 21% de sucre).
- Voici deux vieilles méthodes pour conserver les grenades: fruits plongés dans de l'eau de mer bouillante, séchés au soleil pendant trois jours et suspendus par la queue/ fruits enduits d'argile. Plus simplement, elles se conservent 5 à 6 mois dans un lieu frais et sec.
- En Inde, les pépins écrasés et réduits en poudre servent à aciduler la viande.
- Aujourd'hui, la grenadine n'est plus qu'un sirop chimique. Pour retrouver LA VRAIE RECETTE DU SIROP DE GRENADINE, lisez ce qui suit:
C'est avec les grains broyées (et non avec la pulpe) que l'on prépare le vrai sirop de grenadine dont la couleur est gris-rose En Sardaigne, il assaisonne les salades . En Turquie, il joue le rôle de notre vinaigre. La grenadine rouge du commerce contient surtout de l'acide citrique.
PRÉPARATION DE LA VRAIE GRENADINE:
Prendre un kilogramme de grenade. Extraire les grains, les faire cuire dans 50 cl d'eau, passer au moulin à légumes et récupérer le jus. Ajouter le même poids de sucre. Faites bouillir doucement pendant 10 minutes. C'est tout!
Toutes les informations culinaires ou phytothérapeutiques ne sont données qu'à titre indicatif.
Merci de consulter un professionnel de la santé avant toute utilisation.