L'Écotourisme en Gironde

Entrer le nom d'une plante :

Houblon

1

Nom commun : 

Houblon

Nom latin : 

Humulus lupulus

Autres noms : 

Vigne du Nord, boublon, couleuvrée, asperge sauvage, couleuvre septentrionale, salsepareille nationale, bois du diable, houbellon, asperge des gueux

Famille : 

Cannabinacées (jadis classé dansles Urticacées)

Origine : 

Europe

Taille : 

5 à 7 m

Description


- Houblon vient du flamand "hoppe" signifiant "houblon, bière houblonnée".
- De la famille des Cannabinacées (!), c’'est une liane européenne à section carrée (avec de nombreux et envahissants rejets!) qui s'’enroule dans le sens des aiguilles d'’une montre (en sens contraire du chèvrefeuille) sur les supports verticaux, mais elle ne s'enroule pas sur les supports horizontaux. Sa croissance est ultra-rapide: plus de 5 m en une saison! Aussi l'appelle-t-on "bois du diable" car il grimpe aux arbres comme "100 démons"! On la récolte à l'automne pour fabriquer des cordes, des tissus grossiers (Suède), du papier et des objets de vannerie (paniers tressés). Ses vrilles produisent de la cire et un colorant brun rouge. En Bohême, on utilise ses cendres pour fabriquer le verre!
- La civilisation sumérienne utilisait déjà le houblon à des fins médicinales.
Les feuilles palmatilobées, d’'un beau vert, sont rugueuses et très découpées et rappellent celles de la vigne (d'où son surnom: "vigne du nord"). A partir de juillet, les pieds mâles donnent des pannicules ("strobiles") très ramifiés et duveteux; les pieds femelles sont des cônes pendants, constitués de plusieurs couches de bractées, minces comme du papier, cachant les fleurs. Peu à peu, ils grandissent et atteignent 5 cm de long lorsqu'ils sont mûrs. Ces cônes sont précieux car ils abritent des glandes jaunes, chargées d'une poudre sédative (la lupuline constituée surtout de deux phytostérols: l'humulone et le lupulone) avant leur ouverture Cette poudre a des vertus soporifiques et aromatise la bière. Le houblon contenant des oestrogènes végétales, la récolte prolongée des cônes provoque l'’apparition subite de règles, des maux de tête et une brachycardie. Quant aux grands buveurs de bière, ils s‘'exposent à une hyperoestrogènie! Le houblon entra dans la fabrication de la bière à partir du VIIIe siècle environ à la dose de 1% environ pour lui apporter son amertume (dans les mauvaises bières, il était remplacé par le chardon béni!). Cet usage nous vient du Caucase: là bas, les bières s'appelaient "schmeli" (en slave). L'emploi du houblon dans ce breuvage à base d'orge s'est ensuite généralisé dans toute l'Europe (sauf l'Angleterre avec ses fameuses "ales"). La lupuline contient des bactéricides qui favorisent la fermentation de la bière; de plus, elle la clarifie, lui donne un goût particulier, améliore la formation de la mousse et la conservation de la bière.
- Commensal de l’'aulne en milieu naturel, il ne peut pas pousser en terrain sec (humulus vient du latin "humus" = terre douce et fraiche). Lors de nos sorties découvertes dans la nature en Gironde, nous l'avons souvent rencontré sur les rives de la Garonne. Comme vous le constaterez au jardin de la biodiversité de Mérignac, il croît bien sous les arbres. Il se multiplie par éclats du pied-mère. Les pays de l'Est sont des grands producteurs de houblon.
- Les feuilles polymorphes (comme chez le mûrier et le figuier), pourtant très rêches, nourrissent plusieurs chenilles (robert-le-diable, vulcain).
- A titre ornemental, on trouve le houblon japonais H. japonicus dont les pousses sont aussi comestibles.
* lupulus = loup: deux explications possibles: soit parce qu'on a longtemps cru que les loups venaient se reposer à l'ombre du houblon, soit parce que les Romains croyaient que le houblon tuait la plante hôte en l'enserrant.

Application en phytothérapie


Le houblon est crédité de nombreuses propriétés médicinales... mais ces principes actifs ne se retrouvent pas dans la bière! Il a une double et troublante personnalité! Paradoxalement, suivant sa concentration, il détient des propriétés à la fois toniques (10-15 g de cônes par litre accroit la vigueur des "appareils organiques") ou calmantes (30-40g/L)! Il traite: appétit, dépression, digestion, maigreur, nervosité, névralgie, peau, sommeil. Par son effet légèrement antidépresseur, il améliore les états anxieux, nerveux ou de stress: suivant les conseils de Sainte Hildegarde, au mois de septembre, nous bourrons nos oreillers de cônes (= inflorescences femelles) de houblon pour nous endormir rapidement. Cette pratique est utilisée dans les pays germaniques. L'effet est si puissant qu'on conseillait aux ramasseuses de houblon de chanter pour ne pas s'endormir lors de la cueillette! Le botaniste Fournier a même rapporté des cas de sommeil mortel après de trop longs séjours dans les séchoirs!
L'’infusion de cônes aux propriétés antibactériennes et antifongiques est recommandée contre l'’herpès et toutes les infections de peau.
A forte dose, la lupuline (ou lupulin) est anaphrodisiaque et soigne les troubles uro-génitaux, surtout chez la femme qui a des déficits en oestrogènes (troubles de la ménopause, règles douloureuses ou insuffisantes). Dans les houblonnières, les ouvrières nouvellement recrutées sont informées, dès leur embauche, qu'elles seront réglées dans les deux jours, quel que soit le stade de leur cycle menstruel: en effet, 100 g de cônes de houblon contient 2 - 3 mg de dérivés oestrogéniques qui passent à travers la peau par simple contact!
Au niveau de l'utilisation cosmétique, en usage externe, les massages des seins avec des crèmes de houblon (associées au fenugrec, à l'encens ou la bière) les développeraient et les raffermiraient. Une infusion refroidie de cônes de houblon appliquée sur la peau du visage la tonifie.


Les recettes de cuisine


- De trop fortes doses provoquent des nausées parfois des troubles nerveux (maux de tête), surtout observés chez les ramasseurs et les brasseurs. De plus, le houblon (et donc les bières prises en trop grande quantité) ont des effets anaphrodisiaques. C'est pour annihiler cet effet qu'on a crée les bières au gingembre (ginger-ale).
- En avril-mai, les jeunes pousses (jets) sont consommées crues ou cuites depuis l'Antiquité. Personnellement, nous les ébouillantons simplement et rapidement et nous les égouttons pour les consommer comme des asperges (Nord de la France, Belgique). Elles ont une saveur très fine et sont légèrement amères, constituant d'excellentes garnitures pour les ris de veau. A cette époque, nous offrons ces dégustations à tous les visiteurs du jardin de la biodiversité de Mérignac. On peut aussi les incorporer à une omelette (en Aveyron, le jour de la Sainte-Quasimodo). Dans la zone frontalière entre l'Italie et l'Autriche, on en fait même des pâtes!
- Les cônes non fructifiés (absence de pied mâle aux alentours) sont utilisées comme condiment (assaisonnement des potages, pain en Pologne, liqueur au nord ouest de l'Espagne). Ils donnent aussi une excellente boisson après macération et légère fermentation.
BEIGNETS SALÉS DE CÔNES DE HOUBLON:
voir la fiche cucurbitacées rubrique "recette".
Toutes les informations culinaires ou phytothérapeutiques ne sont données qu'à titre indicatif.
Merci de consulter un professionnel de la santé avant toute utilisation.