L'Écotourisme en Gironde

Entrer le nom d'une plante :

Lagerstromia , lilas d'été, lilas des Indes*

1

Nom commun : 

Lagerstromia , lilas d'été, lilas des Indes*

Nom latin : 

Lagerstromia speciosa

Autres noms : 

myrte de crêpe, lagerstrémie, lagerose, myrte chinois crépu, grand goyavier fleur

Famille : 

Lythracées

Origine : 

Inde, Extrême-Orient

Taille : 

3 à 7 m chez nous (30 m dans son aire d'origine)

Description


Linné a donné ce nom en hommage à son compatriote Magnus Von Lagerström qui lui fournissait des plantes importées d'Inde. Il a été introduit en Grande-Bretagne vers 1740 et bien plus tard en France. Aujourd'hui, la floraison de cet arbre décoratif omniprésent illumine, en été, nos sorties découvertes dans la nature en Gironde.
Les deux principaux atouts décoratifs de cet arbuste sont: son tronc caractéristique et sa floraison estivale. Une fois desquamée l'écorce grise du tronc, ce dernier apparait tout lisse avec une belle couleur cannelle nuancé de rose. Quelle vue saisissante en hiver (feuillage caduc): un tronc bien droit (quand il est taillé) surmonté de branches noueuses et tortueuses! De juin à octobre, le lilas des Indes offre une floraison (rose, rouge, lilas, mauve, pourpre) tellement généreuse qu'elle en vient à masquer le feuillage! Portés par de fins pédicelles, des pannicules** 20 à 40 cm de long regroupent de grandes fleurs de 5-6 cm de diamètre, aux 6 pétales chiffonnés.
Au printemps et à l'automne, les feuilles ont aussi un certain intérêt: grandes (7-15 x 4 cm), coriaces, avec un court pétiole, elles sont d'un brillant vert sombre au printemps et elles deviennent rouges/ocres avant de tomber pendant la saison sèche. Curieusement, elles se courbent en creux et si on veut les aplatir, elles se déchirent.
Les fruits sont des capsules noires et globuleuses/ovoïdes qui persistent sur l'arbre. Elles s'ouvrent par six valves. Ingérées, les graines ailées (et pour la plupart stériles) ont un effet narcotique (danger potentiel pour les enfants). Son port naturel est un joli arrondi. Le bois est rougeâtre, dur, avec un grain fin.
En climat tropical, son bois rougeâtre est apprécié pour en faire des traverses de chemin de fer, ainsi que pour la construction de bateaux et de maisons.

CULTURE:
Comme les fleurs poussent sur les rameaux de l'année, il faut tailler les branches de la dernière saison, chaque hiver, à 3-5 yeux (comme les rosiers). Enlever aussi les branchettes du centre pour faire pénétrer la lumière au coeur de l'arbuste. Rustique jusqu'à -10°/- 15°, il pousse dans un sol frais (mais non détrempé), léger, acide, riche en humus, au soleil (chaleur). Il a besoin de chaleur en été. Il est sensible à l'oïdium qui se manifeste par une poudre blanche sur les boutons floraux (avortement de la floraison). A titre préventif, il faut le saupoudrer de soufre à partir du printemps.

REMARQUES:
Dans le commerce, on trouve un croisement de cet arbre (ou d'un autre lagerstromia) avec le Lagerstromia indica sous le nom de...le Lagerstromia indica!

* Une autre plante porte le nom de lilas des Indes: Melia azedarach.
** Plus précisément, ce sont des thyrses, comme chez le marronnier.

Application en phytothérapie


L'infusion de feuilles fait chuter le taux de sucre chez les diabétiques. La racine combattrait les maux d'estomac. De plus, elle serait astringente et fébrifuge.


Toutes les informations culinaires ou phytothérapeutiques ne sont données qu'à titre indicatif.
Merci de consulter un professionnel de la santé avant toute utilisation.