L'Écotourisme en Gironde

Entrer le nom d'une plante :

Lamier blanc

1

Nom commun : 

Lamier blanc

Nom latin : 

Lamium album

Autres noms : 

Ortie blanche, ortie morte, ortie folle, ortie molle, herbe archangélique, marachemin

Famille : 

Lamiacées

Origine : 

Eurasie

Taille : 

20 à 60 cm (jusqu'à 80 cm)

Description


Commune et parfois envahissante, le lamier blanc se différencie des orties par l'absence de pouvoir urticant (d'où son nom d'ortie morte), sa feuille d'un vert très clair moins grande et avec des dents moins régulières et sa fleur avec un grand pétale cilié supérieur formant une voûte (ou une sorte de casque). La corolle a un anneau de poils dans sa gorge. Toute la plante est velue!
D'avril à septembre, les fleurs blanches (aux anthères brunes), groupées en cercle à l'aisselle des feuilles supérieures, sont riches en nectar et elles sont très visitées par les abeilles et surtout les bourdons à longue trompe (fleur assez grande). Leur odeur, assez forte, rappelle celle du miel. La tige carrée et creuse, parfois rougeâtre, est couchée sur le sol à sa base, puis elle s'élève au niveau des parties fleuries. Il pousse en colonies grâce à son rhizome très ramifié émettant de nombreux rejets (même si on le bouleverse par fragmentation et retournement, comme le chiendent)! Comme les orties, on trouve cette vivace sur les sols humides et riches en azote. De plus, les fourmis assurent la dispersion de ses graines. Sa floraison précoce en font une plante appréciée des insectes, mais le nectar se trouve tout au fond de la corolle. Planté parmi les pommes de terre, elles auraient le pouvoir de limiter la population de doryphores.


Application en phytothérapie


Jadis, la plante était utilisée pour teindre les cheveux en blond. De nos jours, ses tanins (introduits dans le shampooing) permettent de traiter la séborrhée du cuir chevelu.
D'avril à mai, les sommités fleuries, riches en tannins, sont astringentes et recommandées contre les pertes blanches, les hémorragies utérines (saignement en dehors des règles) et tous les troubles de la menstruation. Elles sont un bon dépuratif qui permet l'élimination rénale et digestive de l'acide urique: il est donc adapté au traitement de la goutte. L'infusion de feuilles traitent les infectieux de la muqueuse vaginale.


Les recettes de cuisine


Les feuilles et les sommités cueillies avant la floraison se mangent cuites en lasagnes, en potage ou comme des épinards (parfois les jeunes feuilles crues en salade). La base des fleurs, riche en nectar, a une saveur sucrée.
Bien d'autres lamiers sont comestibles: le lamier pourpre, le lamier jaune, le lamier tacheté, le lamier maculé, le lamier à longues fleurs.
RECETTE DE LA SOUPE AU LAMIER:
Couper en morceaux cinq pommes de terre, deux carottes, un poireau. Ajouter les feuilles d'une dizaine de lamier blanc et un litre d'eau. Saler. Poivrer. Faire cuire à feu doux. Passer au mixer. Ajouter du beurre ou de la crème fraîche.
Toutes les informations culinaires ou phytothérapeutiques ne sont données qu'à titre indicatif.
Merci de consulter un professionnel de la santé avant toute utilisation.