L'Écotourisme en Gironde

Entrer le nom d'une plante :

Laurier sauce

1

Nom commun : 

Laurier sauce

Nom latin : 

Laurus nobilis

Autres noms : 

Laurier-noble, laurier d’Apollon, laurier à jambon, laurier commun,.

Famille : 

Lauracées

Origine : 

Asie mineure

Taille : 

2 à 10 m

Description


Dédié à Apollon, mais aussi à Dionysos, Héraclès ou Esculape, il était presque autant vénéré que l'olivier par les Anciens: c'était l'attribut des Dieux (couronnes, rameaux) et le symbole de la gloire ceinturant la tête du vainqueur, comme le rappelle l'étymologie de certains mots: lauréat, baccalauréat: celui qui réussit son examen recevait une couronne de laurier au Moyen-âge. Idem aux Jeux Olympiques grecs. Lormont = mont aux lauriers. Les sorciers le portaient aussi en couronnes, croyant que leurs pouvoirs étaient ainsi augmentés: les devins Daphnéphages mangeaient même les feuilles durant les séances de divination. Dans notre Sud-Ouest, les rameaux étaient dispersés partout dans la maison et sur la propriété pour attirer ses influences bénéfiques.
Mené sur tige, cet arbuste fait toujours un bel effet dans un pot. Il supporte très bien la taille: on limite facilement son développement et on peut même s'exercer à l'art topiaire. Avec ses rejets, on réalise des objets de vannerie et des cercles de barriques (baguerèdes du Languedoc). Cet arbre a des feuilles persistantes et coriaces, en forme de lance dont les rebords ondulent de manière caractéristiques. Elles servent à conserver durablement les fruits secs (figue, raisin). Le pied de laurier est sexué (dioïque): il est soit mâle (avec 8 à 12 étamines), soit femelle (2 à 4 étamines stériles + un pistil à bout rouge et ressemblant à une minuscule mignonnette de liqueur). Les fleurs (mars-avril) n'ont pas de pétales, mais quatre sépales pétaloïdes (qu'on confond avec des pétales).
Le fruit, vert puis noir, rappelant extérieurement une olive ou une merise, n'a qu'une graine. Il contient 20% d'une huile qui mélangée à 50% de saindoux donne le "beurre de laurier (employé lors des massages et des frictions contre les douleurs rhumatismales et musculaires). Avec ses deux énormes cotylédons, la vue en coupe de la graine de laurier-sauce montre une structure rappelant celle du gland du chêne: c'est donc un akène; ce n'est ni une drupe (noyau), ni une baie (pépins). Il parfumait autrefois la bière.
Le bois de laurier noble dur, peu tenace, gris légèrement brunâtre, sans aubier distinct, sans souplesse, servaient à confectionner des bibelots à senteur aromatique. Ses rameaux égaient le feu de sa sonore mitraille lorsqu'ils succombent dans les flammes. Jadis, on le jetait dans l'âtre lors de l'arrivée du tonnerre pour le conjurer! On le plantait même près des maison pour servir de totem-paratonnerre.
Pour sa culture, le laurier sauce réclame un emplacement abrité en climat froid. il pousse aussi bien au soleil qu'à mi-ombre. On le multiplie par semis, par marcottes ou par prélèvement de ses nombreux drageons. Il supporte bien la taille. s'il lui faut en général quelques années pour s'installer, sa croissance peut prendre ensuite des allures impressionnantes. Il faudra alors le contenir par une taille annuelle. Il faudra bien choisir l'emplacement de la plantation car d'une part, son puissant système racinaire drageonnant peut faire des dégâts sur le bâti; et d'autre part, il inhibe le développement des légumes (ombre importante, sécrétion de substances chimiques).
Jadis, le laurier noble avait la réputation d'éloigner le tonnerre et les sorciers. Par contre, il était censé attirer les lutins et les fées! En tout cas, c'est parce qu'il éloigne les larves d'insectes que vous trouverez des feuilles de laurier dans les boites de fruits secs (figues).

A ne pas confondre avec les toxiques laurier-cerise et laurier-tin (voir ces deux fiches sur ce site Web) qui ne sont pas des lauriers. Le seul lauracée européen indigène est le laurier noble.

Application en phytothérapie


Autrefois plante médicinale multi-usages réputée (Asthénie, désinfection, digestion, douleur, fatigue, règles, rhumatisme, sommeil), il n'est aujourd'hui plus qu'un simple aromate. Cette déchéance est le sort réservé à toutes les plantes médicinales (ail, thym, sauge) qui tombent en disgrâce lorsqu'elle deviennent aromates, du fait des cloisonnements inconscients de notre pensée.
Des feuilles de laurier macérées dans l'huile soulagent les articulations (rhumatismes) en application EXTERNE. De même, avec l'huile extraite des fruits (voir ci-dessus). Cette huile est un redoutable insectifuge (moustiques; gale et parasites des animaux domestiques). Le brûlage des feuilles assainit l'atmosphère.
Au niveau de l'utilisation cosmétique, en usage externe, l'infusion de feuilles de laurier est excellente pour le rinçage des cheveux gras avec des pellicules.
L'essence de laurier que l'on utilise en médecine (contre les poux) est extraite des fruits en non des feuilles. Très bien tolérée par toutes les peaux, cette huile essentielle est utilisée pour les shampoings et les crèmes des visages fatigués ou pour masser les jambes lourdes. Elle a des effets spectaculaires pour guérir les aphtes, les soins des dents et de la bouche. Outre ses propriétés antiseptiques (contre les virus, les bactéries et les champignons!) et insecticides, cette huile est un antidouleur efficace (muscles, rhumatismes). Elle entre dans la composition du savon d'Alep et des onguents.
A partir des drupes, on prépare un "beurre de laurier" efficace sur les articulations douloureuses et pour protéger des mouches le pelage des animaux.


Les recettes de cuisine


A proscrire en cas d'inflammation interne.
Les feuilles de laurier sauce sont les seules, parmi les lauriers, à être comestibles (en usage très limité toutefois). Tous las autres lauriers (laurier tin, laurier rose, laurier cerise) - qui ne sont d'ailleurs pas botaniquement des lauriers - sont toxiques.
On peut mettre le laurier-sauce à toutes les sauces (!) car tous les mets salés s'affinent à son contact. Les feuilles sont toujours à introduire en début de cuisson, en respectant le principe de modération suivant: une feuille pour quatre personnes.
Avec l'ail, le persil et le thym, il constitue le bouquet garni.
Les feuilles sèches sont moins amères: on récolte des feuilles de deux ans à l'automne que l'on débarrasse de leur pétiole et on les dispose en couches minces, à l'ombre. Les ranger dans une boite hermétique, à l'abri de la lumière. Elles doivent garder leur couleur verte: si elles virent au brun, ils faut les jeter (ne pas les conserver plus de 2 ans). Riches en cinéol, les feuilles démythifiées ont quitté le front des athlètes grecs pour honorer le court-bouillon, les grillades, certains poissons, les sauces, les potages, les olives, la polenta et les omelettes (En Italie) et composent même certaines liqueurs (rosolio en Sicile; ratafia en Espagne; café chez les bédouins). Elles accroissent la conservation des fruits secs.
RECETTE DU SAUMON AU LAURIER: voir la fiche "fenouil" rubrique "recettes de cuisine" (en remplaçant le fenouil par le laurier).
Toutes les informations culinaires ou phytothérapeutiques ne sont données qu'à titre indicatif.
Merci de consulter un professionnel de la santé avant toute utilisation.