L'Écotourisme en Gironde

Entrer le nom d'une plante :

Mandarinier

1

Nom commun : 

Mandarinier

Nom latin : 

Citrus reticulata

Famille : 

Rutacées

Origine : 

Chine, Viet-Nam

Taille : 

4 à 6 m

Description


Les mandariniers (de l'espagnol "mandarina" = orange des mandarins), connus depuis des millénaires en Asie, ne furent introduits en Europe que vers 1840 (Italie, puis Provence). Au milieu du XIXè siècle, il fut introduit en Afrique du Nord et en Amérique (où elle prit le nom de tangerine, du nom de la ville d'embarquement: Tanger). Comme les oranges, elles furent longtemps un dessert de luxe réservé à la classe aisée.
Très épineux, l'arbuste porte de petites feuiles lancéolées. Le fruit présente les caractéristiques suivantes: peau assez lâche (et donc facile à peler), aplatissement aux deux "pôles".
Parmi les 500 variétés actuelles, notre préférence va à la précoce "Satsuma" (récolte en octobre), très résistante au froid (avec une légère protection, on peut la cultiver en pleine terre dans notre région). Naturellement, l'hybride le plus connu est la clémentine, sans pépins et à chair plus exquise, créée par le père Clément à Alger (1902) à partir d'une bigarade et d'une mandarine.
le tangor est issu du croisement du mandarinier et de l'oranger, le calamondin un hybride de mandarinier et de kumquat.
VOIR AUSSI LA FICHE "CALAMONDIN" (hybridation d'un kumquat et d'un mandarinier) ET AGRUMES.

Application en phytothérapie


Elle est moins concentrée en sels minéraux et en vitamine C que l'orange. Modératrice du système nerveux, elle est relaxante et sédative. L'écorce séchée s'emploie contre la toux, les douleurs pectorales, les maux de ventre.


Les recettes de cuisine


Pour les recettes avec les mandarines: voir la fiche "agrumes", rubrique "recettes de cuisine".
Toutes les informations culinaires ou phytothérapeutiques ne sont données qu'à titre indicatif.
Merci de consulter un professionnel de la santé avant toute utilisation.