L'Écotourisme en Gironde

Entrer le nom d'une plante :

Marguerite

1

Nom commun : 

Marguerite

Nom latin : 

Leucanthemum vulgare

Autres noms : 

Chrysanthème des près, pâquerette de la Vierge, fleur du Saint Sacrement

Famille : 

Astéracées

Origine : 

Europe

Taille : 

0,20 à1 m

Description


Elle est boudée des jardiniers qui la jugent trop commune. Il est vrai qu'elle se montre doucement envahissante, comme en témoigne notre jardin de la biodiversité.
La marguerite symbolise la patience en amour: en offrir un bouquet est la plus belle des déclarations d'amour. Elle est d'ailleurs la proie innocente des amoureux qui l'effeuillent. En effet, tout le monde la connait pour avoir pratiqué ce jeu (cruel pour la fleur!) de l'oracle amoureux en arrachant les ligules de la fleur (je t'aime un peu, beaucoup, à la folie...), avec diverses variantes géographiques (serai-je fille, femme, veuve... ?)! On raconte même qu'une fleur de marguerite placée sous l'oreiller du conjoint infidèle le remettait dans le droit chemin.

Ce que beaucoup prennent pour une fleur est un capitule formé d'INNOMBRABLES fleurs de DEUX types (chacune ayant une fonction spécifique):
- à l'extérieur, les demi-fleurons blancs sont des étendards irrésistibles pour les insectes qu'ils attirent. Donc, lorsque vous "effeuillez" une marguerite, ce ne sont pas des pétales que vous enlevez, mais des fleurs!
- au centre, le disque jaune est un ensemble de fleurs hermaphrodites, en forme de tube (fleurons tubulés), accolées les unes à côté des autres en grand nombre.
Le couple amoureux qui joue au "jeu de l'effeuillage" se trompe en croyant enlever des pétales blancs car ce sont, en réalité, des FLEURS ligulées (demi-fleurons). Un amant un peu pingre pourrait offrir un bouquet à bon compte en offrant une seule fleur de marguerite (puisqu'il s'agit, en fait, de tout un bouquet de fleurs simplifiées).
Ces discrets fleurons jaunes seront fécondés: le pistil minuscule minuscule est caché dans les étamines. Quand un insecte leur rend visite, il ne pollinise pas une seule fleur mais des dizaines! Ceux de la périphérie s'ouvrent les premiers et ceux du centre plus tardivement. Ces "fleurs jaunes" assureront la production de graines (et donc la survie de la plante).

Les petites feuilles de la marguerite sont munies de dents légèrement embrassantes. Entre mai et août, ses grands capitules à centre jaune et à ligules blancs couronnent cette vivace à tige droite. Et on ne peut résister au plaisir d'en faire de magnifiques bouquets champêtres et de respirer leurs effluves balsamiques.

Sur le sable (littoral), la MATRICAIRE MARITIME Matricaria maritima estr une vivace inodore, à tiges couchées rougeâtres s'enracinant. Trois sont rudérales des champs et des chemins: la matricaire inodore Matricaria perforata, la matricaire camomille Chamomilla recutita, la matricaire discoïde Chamomilla suaveolens.

Application en phytothérapie


Elle n'apparait que tardivement (XVIè siècle), en phytothérapie. Il est vrai que ses vertus rappellent celles de la camomille, mais en moins efficaces. Les fleurs (surtout) ont un effet sudorifique et diurétique.
Séchée, elle repousse les insectes.


Les recettes de cuisine


Les racines et les jeunes pousses (sucrées!) sont (parfois) cuites à la vapeur.
Recette rapide avec les fleurs: cueillir deux poignées de boutons floraux non épanouis, les faire revenir quelques minutes dans une poêle chaude dont le fond est huilé. Saler un peu. Et ajouter à une salade ou à une sauce accompagnant une viande.
A l'instar du pissenlit, il existe un vin de fleurs de marguerite!
Toutes les informations culinaires ou phytothérapeutiques ne sont données qu'à titre indicatif.
Merci de consulter un professionnel de la santé avant toute utilisation.