L'Écotourisme en Gironde

Entrer le nom d'une plante :

Mauve sylvestre

1

Nom commun : 

Mauve sylvestre

Nom latin : 

Malva sylvestris

Autres noms : 

Grande mauve, mauve sauvage, mauve des bois, fausse guimauve, fromageon

Famille : 

Malvacées

Taille : 

20 à 70 cm (parfois 1,50m)

Description


Les Mauves se reconnaissent:
- à leurs fleurs à 5 pétales écartées, étroits à la base, larges et échancrés au sommet, avec surtout cette colonne centrale et dressée d'étamines absolument unique chez les fleurs;
- à leurs fruits en rondelles biconcaves disposés en couronne dans le calice persistant;
- à la tache rouge à la base des nervures sur les feuilles arrondies.

Sur les 30 espèces de mauves existantes, seule la mauve sylvestre est médicinale et alimentaire. Elle était déjà consommée il y a 2800 ans. Cicéron en avait des indigestions tellement il en était friand. Martial en faisait une cure après ses orgies. Les Pythagoriciens y voyait une plante sacrée, libérant l'esprit de l'esclavage des passions! On plantait autour des cimetières pour les âmes des morts restent sereines. Charlemagne en recommandait la culture. Les Italiens du XVIè siècle la surnommait omnimorbia = remède à toutes les maladies.
Bisannuelle ou vivace, la mauve sylvestre colonise les sols assez secs, ensoleillés, de préférence riche en nitrates (dont les décharges!). Ses tiges ont tendance à s'étaler. Ses feuilles alternes, palmilobées, un peu velues, longuement pétiolées sont si molles et si douce qu'elles surpassent les velours les plus fins. De mai à août, ses fleurs (2,5 à 4 cm)mauves, veinées de mauve plus foncé, bleuissent en séchant. Elles ont des étamines à 12 stigmates et 12 carpelles qui deviendront 12 akènes réniformes. Elles sont plusieurs à l'aisselle des feuilles, mais c'est peu visible car l'ouverture de leur corolle (curieux bouton vrillé) s'échelonne dans le temps. Ces 12 fruits sont étroitement rangés en cercle comme les portions de fromage de "La vache qui rit" (d'où leur surnom de "fromageon").
En Angleterre, jadis, elle servait de décor aux tombes et on confectionnait des tissus avec ses fibres (le coton fait partie des Malvacées).

Dans notre région, on trouve aussi: mauve à feuilles rondes Malva neglecta (très commune; annuelle; feuilles à lobes peu marqués, tiges entièrement couchées étalées, fleurs plus petites -1,5 à 2 cm- blanc-rosé), mauve musquée Malva mosquata (sur lieux plus secs; feuilles du haut profondément divisées en segments; grandes fleurs de 3 à 6 cm; tiges dressées), Malva alcea (bois et haies; plutôt calcicole)et Malva nicoensis (annuelle plus thermophile).
La mauve royale est, en fait, une lavatère (Lavatera arborea).

Application en phytothérapie


En appliquant la théorie des signatures, les Anciens pensaient que la mollesse de la plante était un message concernant ses propriétés médicinales: une telle plante ne pouvait avoir que des effets émollients. Et , comme par hasard, effectivement, les infusions de fleurs ou de feuilles (ou la décoction de racine) pulvérisées sur la peau irritée (coup de soleil) ont des propriétés émollientes, anti-inflammatoires, adoucissantes et rafraichissantes.
Grâce à son mucilage, la plante a les propriétés similaires à la guimauve (consulter cette fiche).


Les recettes de cuisine


Ne consommez pas les plantes attaquées par un champignon (taches rousses sous les feuilles). La mauve sylvestre (à la saveur très douce) a été cultivé depuis les Romains (au moins) pour ses feuilles et ses jeunes pousses consommées comme salade ou légume à cuire.
Les fleurs fraiches ou séchées apportent une coloration rouge aux tisanes composées.
Fleurs, feuilles (utiliser deux eaux de cuisson et rejeter la première)et racines sont riches en mucilages, aussi on les s'emploie comme épaississant. Boutons floraux et jeunes fruits se conservent dans le vinaigre, comme des câpres.
Les graines non mûres (au goût de noix et de chou) se grignotent toutes crues.
On fait aussi une sorte d'hydromel en mélangeant mauve, miel et eau.
Toutes les informations culinaires ou phytothérapeutiques ne sont données qu'à titre indicatif.
Merci de consulter un professionnel de la santé avant toute utilisation.