L'Écotourisme en Gironde

Entrer le nom d'une plante :

Melon

1

Nom commun : 

Melon

Nom latin : 

Cucumis melo

Famille : 

Cucurbitacées

Origine : 

Asie occidentale et méridionale? zones sèches de l'Afrique ?

Description


L'histoire du melon est difficile à cerner car le mot désignait jadis confusément les courges, les gourdes, les calebasses, les pastèques et les concombres. C'est grâce à Charles Naudin que l'on connait mieux l'histoire et la classification des cucurbitacées (1860). La variété oblongue ("le concombre d'Égypte" des Hébreux) semble avoir été cultivée en Égypte au cours du troisième millénaire avant notre ère. D'Egypte, il semble passer en Mésopotamie et dans l'est de l'Iran deux millénaires avant notre ère. On retrouve aussi des traces très anciennes en Chine et en Inde. Le melon gagne l'Asie Mineure et la Grèce il y a 2400 ans. Mais, Les Grecs n'ont découvert la variété ronde et sucrée qu'un siècle après J.-C.. Cultivé par les Romains, le melon s'éclipsa par la suite des cultures européennes. En Italie, les moines le débarassent de son amertume près de Cantaluppi (d'oùvient Canteloup), résidence d'été des Papes. C'est là qu'ira le chercher, lors des guerres d'Italie, Charles VIII (1495). Avec l'arrivée du fin et juteux Cantaloup (de Cantalupo, ville de villégiature du pape, près de Rome) , il va connaitre la gloire. Le melon se propagera dans le comtat venaissin (papes d'Avignon), remontera en Touraine, ensuite en Anjou, redescendra en Charentes et il gagnera enfin la Bretagne. Les gourmets d'alors ne manquaient pas de témérité car les médecins de l'époque voyait en lui un légume nocif, accusé d'avoir tué 4 empereurs et 2 papes! Au XVIIIe siècle, les plus importantes cultures se situent en Bretagne, notamment à Plougastel (célèbre pour ses fraises: voir la fiche "fraise")! Actuellement, les jardins d'amateurs bretons ne cultivent plus guère que le Petit gris de Rennes, apparu dans l?entre-deux-guerres (30 t aujourd'hui contre 400 t en 1970°. Fragile, il faut le consommer dans la journée de la cueillette. Jusque vers 1960, on cultivait tout une gamme d'étranges melons (énorme -jusqu'à 5kg-, verruqueux, à peau vert foncée presque noire ou au contraire blanche) et il semble revenir sur les marchés avec la mode des légumes oubliés.
La nervure principale des feuilles est en éventail. Il fleurit entre juin et septembre: sur un même pied, on trouve des fleurs femelles solitaires (reconnaissables au petit melon à sa base) et des fleurs mâles regroupées ensemble. Le fruit rond ou ovoïde (lisse, verruqueux ou réticulé) est marqué de 8-12 côtes, avec une pulpe (verte, blanche, jaunâtre à rougeâtre selon les variétés) charnue, parfumée, juteuse. En son centre, la chair renferme de nombreuses graines aplaties.

CULTURE:
Il est préférable que tout son cycle végétatif se déroule sous châssis (comme la margose) car sa culture est plutôt difficile. A vous de juger: le melon ne supporte pas le vent, l'ombre, les écarts de température, les pluies de longue durée, le manque de chaleur et d'eau (bassinage), l'humidité stagnante! De plus, des tailles successives sont indispensables pour obtenir un bon rendement!
Vers avril, des graines de trois ans seront mises à germer, à 20-25°, dans des pots de tourbe (jadis, des coquilles d'oeufs!), recouvert d'une bâche transparente pour augmenter la chaleur lors du démarrage végétatif. Quand les plants sont repiqués en pleine terre (mai), enfoncez-les jusqu'au ras des cotylédons, créez une cuvette autour (le melon est un assoiffé!) et ombrez-les pendant 5-6 jours. On taille à deux feuilles (le coup d'ongle ne laisse que deux feuilles, cotylédons non comptabilisés), voire à trois feuilles. Puis -après repousse de deux ou trois nouvelles tiges- couper après la troisième ou quatrième feuille (30-40 cm) et ainsi de suite. Car les fleurs femelles apparaissent, en majorité, sur les troisième et quatrième ramifications. Enfin, chaque rameau qui porte un fruit est coupé de manière à ce qu'il ne reste qu'une feuille après le fruit. Enterrez les noeuds pour les faire raciner. Vous pouvez espérer une récolte d'une douzaine de melons sur une ligne de 3 m.
VOIR AUSSI LA FICHE CUCURBITACÉES (notamment pour la culture).

Application en phytothérapie


Coté beauté et esthétique, la pulpe de melon écrasé, en application externe, a les mêmes usages que celle du concombre, sur les peaux sèches de préférence. Mais, sur les épidermes sensibles, fragiles, contusionnées, brûlées (coup de soleil) ou irritées, la pulpe est aussi adoucissante, émolliente et rafraichissante.
Mangée, la pulpe du melon élimine la surchauffe interne en période de canicule et soigne l'appareil digestif.


Les recettes de cuisine


DÉCONSEILLÉ AUX DIABÉTIQUES, AUX DYSPEPTIQUES ET A TOUS CEUX QUI ONT UN APPAREIL DIGESTIF SENSIBLE.
Comment choisir un bon melon? "Les Hommes sont comme les melons, il faut en tâter mille pour en trouver un bon!". Et bien non! vous pouvez trouver rapidement un bon melon en le reniflant au niveau du pédoncule (le pécou en provençal): l'odeur doit être sucrée, sans être trop forte. Le pédoncule doit être craquelé tout autour. Bien sûr, le test du pédoncule qui se soulève n'est pas fiable si plusieurs personnes ont tiré dessus avant vous. Le melon doit être lourd, de préférence non lisse et avoir un début de craquèlement, avec dix (pas neuf, pas onze) tranches BIEN marquées. Mais, le plus sûr est d'acheter un melon de plein champ en pleine saison de production (et non pas un melon de serre). Sinon, demandez directement au vendeur de le choisir pour vous.
Sa digestibilité est médiocre même pour les biens portants: il est préférable de le consommer au début du repas. Mûr, le melon (très frais, mais non glacé) pourra être coupé en deux en garnissant le creux d'une salade de fruits ("melon surprise à la parisienne"), accompagné de jambon, d'épices et de Porto. On peut réaliser de délicieuses confitures.
D'après le cahier des charges, le calisson d'Aix contient 32% amande, 30% de fruits confits dont au moins 80% de melon confit. En 1454, lors de son mariage, René d'Anjou en aurait offert à son austère épouse jeanne de Laval pour la dérider en lui disant: "Di calins souns" (= ce sont des calins) d'où le nom de calissons!
RECETTE DE BEIGNETS DE FLEURS MÂLES:
Voir la fiche "cucurbitacées".
RECETTE DU MELON FLAMBÉ A LA POÊLE:
Dans une poêle, mettre un melon, découpé en morceaux. Saupoudrer de sucre fin. Chauffer pour caraméliser le tout. Flamber avec un alcool (calvados, armagnac).
RECETTE DU MELON D'AMOUR :
Voir la fiche "fraisier", à la rubrique "recettes de cuisine" (procéder comme avec la fraise d'amour en remplaçant la fraise par des morceaux de melon découpés en cubes).
Toutes les informations culinaires ou phytothérapeutiques ne sont données qu'à titre indicatif.
Merci de consulter un professionnel de la santé avant toute utilisation.