L'Écotourisme en Gironde

Entrer le nom d'une plante :

Nénuphar blanc

1

Nom commun : 

Nénuphar blanc

Nom latin : 

Nymphea alba

Autres noms : 

Clé de Vénus, rose d'eau, lys des étangs, lune d'eau, herbe aux curés, nymphe des eaux, herbe aux moines

Famille : 

Nymphéacées

Origine : 

Inde

Description


Le nénuphar est une plante vivace des eaux dormantes ou à faible courant. Son rhizome contient 40 % d'amidon et on l'a réduit en farine lors des périodes de famine pour survivre. Ses grandes (10-30 cm) feuilles, ovales et flottantes avec une échancrure, sont très longuement pétiolées et étonnamment cireuses, hydrofuges et autonettoyantes (jetez un verre d'eau dessus et vous verrez l'eau se fragmenter en multiples petites sphères rondes roulant en emportant la poussière!) . Mais, il y a aussi d'autres feuilles translucides immergées qui disparaissent durant l'été. De mai à septembre, les fleurs d'un blanc éclatant, flottent à la surface de l'eau: à l'aube, elles émergent de l'eau et dès 16-17h, elles commencent à se refermer. Quand elles sont fécondées, elle retournent au fond de l'eau pour y enfouir leur fruits chargés de graines.
La fleur représente la virginité (d'où le nom "nymphea" = nymphes, divinités des eaux), mais aussi la froideur et l'impuissance.

Bien qu'appartenant à un genre différent, le nénuphar jaune Nuphar luteum (jaunet d'eau, aillout d'eau) a les mêmes propriétés, excepté que le fruit reste en surface.En dehors de la période de floraison, on distingue le nénuphar jaune à son rhizome rampant à la surface de la vase et à ses feuilles aux nervures fourchues (anastomosées chez le nénuphar blanc).

Notre région du Sud Ouest abrite une superbe collection nationale de nénuphars à Latour Marliac, près de Villeneuve-sur-Lot).

Application en phytothérapie


Rhizome et fleur servent de calmants en général: son nom d'herbe aux moines suggère que la plante était utilisée pour réprimer les désirs érotiques. Les travaux de Delphant et Balansard ont confirmé les propriétés anaphrodisiaques du nénuphar, "destructeur des plaisirs et poison de l'amour".
En usage cosmétique externe, la fleur est bouillie dans l'eau: cette lotion sert à combattre les plaques et les rougeurs de l'épiderme. Le nénuphar apporte ses bienfaits à la peau par son mucilage (augmentation de l'hydratation de l'épiderme), sa vitamine C (tonifiante et anti-oxydante) et ses alcaloïdes (effet régénérateur, disparition des prurits).
Le nénuphar a été inscrit à la pharmacopée française en 1975.


Les recettes de cuisine


Le fruit est parfois mangé cru. Autrefois, les rhizomes des deux nénuphars jouèrent un rôle non négligeable dans l'alimentation.
Toutes les informations culinaires ou phytothérapeutiques ne sont données qu'à titre indicatif.
Merci de consulter un professionnel de la santé avant toute utilisation.