L'Écotourisme en Gironde

Entrer le nom d'une plante :

Oxalis de Deppe

1

Nom commun : 

Oxalis de Deppe

Nom latin : 

Oxalis deppei

Autres noms : 

Surelle

Famille : 

Oxalidacées

Origine : 

Mexique

Taille : 

20 cm

Description


Du grec oxys = acide (saveur acidulée). Dans le jardin, se trouvent aussi l’'oxalis purpurea (fleurs rouges) et l’'oxalis cernua ou corniculata (fleurs jaunes). Dans les bois proches (Parc du Château de Mérignac), le pain de coucou ou oxalis des bois O. acetosella, à la fleur blanche veinée de rose et de bleuâtre est l'une des plantes qui supporte le mieux l'ombre: elle peut s'épanouir qu'avec le 1/6O de la luminosité normale. Elle est même sensible au soleil direct (folioles refermées).
Çà et là, à l'état subspontané, il n'est pas rare de découvrir d'autres oxalis à la floraison rose (oxalis articulata), violacée ou jaune.
Symbole de la Trinité, ses trois folioles se replient sur eux-mêmes par temps orageux et la nuit. Par contre, ils se déploient au soleil. Ces mouvements sont commandés par des renflements rouges (pulvinus) à la jonction des trois folioles. Ils peuvent se déformer comme des accordéons en fonction de la pression osmotique. Lorsque la photosynthèse a lieu, ces renflements voient leur concentration en sucre augmenter; de l'eau est attirée pour diluer cette solution; les cellules se gonflent de cet apport et les pulvinus se déploient entrainant avec eux les mini-panneaux solaires que sont les folioles.
Les pétioles des feuilles et des fleurs partent directement de la tige souterraine. Comme pour la violette, c’'est une seconde floraison (en été), sans pétales qui produit des fruits ovales à 5 angles qui éclatent brusquement à maturité pour disperser les graines (comme les violettes). Il a été démontré que les graines issues des fleurs fermées sont moins dispersées que celles des fleurs ouvertes. Créés par autofécondation les descendants sont assez proches génétiquement; leur père et leur mère étant LA même plante, ils sont théoriquement les plus adaptés aux conditions de vie de la plante d'origine.
L'oxalis a aussi divers modes de reproduction végétatif. La première année, on a un bulbe qui se videra pour donner l'année suivante un rhizome et aussi des stolons terminés par des bulbilles blanches (pour reproduire le cycle). De plus, bulbe et rhizome peuvent porter une racine tubérisée en forme de navet.
Le suc des feuilles fraîches efface les tâches et remplace l’'oseille au besoin.

Dans notre sud-Ouest, on trouve un cousin très voisin: l'oxalis articulé Oxalis articulata, originaire du Brésil. De mai à août, sa floraison lumineuse est remarquable et on lui pardonne alors volontiers sa propagation envahissante par bulbille. La fleur de 15 mm est rose vif avec un coeur plus foncé. Il pousse au soleil ou à mi ombre. Cette plante s'est échappée des jardins pour s'ensauvager (comme l'oxalis des Bermudes, aux fleurs jaunes).

L'oxalis corniculata a des fleurs jaunes parfois ponctués de rouge à la base. Il envahit les potées, bien que sans stolons, car la tige s'enracine aux noeuds. Il était cultivé au Moyen Age. Deux autres oxalis à fleurs jaunes (l'oxalis dressé, l'oxalis de Dillenius) s'en distinguent par leur existence annuelle, leur port dressé et l'absence d'enracinement au sol (donc pas de tapis).

Application en phytothérapie


Excellente pour les diabétiques et contre les gingivites, mais déconseillée pour les rhumatisants et ceux qui ont des calculs rénaux (la plante est riche en acide oxalique et en oxalate de potassium). Les feuilles sont rafraichissantes et diurétiques.


Les recettes de cuisine


Consommation déconseillée aux rhumatisants, lithiasiques, arthritiques et goutteux (pour les mêmes raisons que l'oseille). Une consommation prolongée inhibe la fixation du calcium dans le corps.
Bouillis ou rôtis, les tubercules de l'oxalis deppei perdent leur acidité et se dégustent avec un peu de beurre.
Autrefois récoltées vers Pâques (d’'où son autre nom « alléluia»), fleurs, feuilles hachées finement et les jeunes fruits encore verts sont comestibles et décorent les plats. On peut aussi les transformer en sauce verte En petite quantité, elles relèvent potages, omelettes et surtout poissons. Mélangées à la salade, elles lui donnent une petite saveur acidulée.
Au cours des randonnées, on peut mâchouiller, en petites quantités, quelques feuilles pour lutter contre la soif ou les laisser macérer dans l'eau (éventuellement miellée) pour en faire une sorte de limonade rafraichissante.
RECETTE DU BEURRE A L'OXALIS:
Pour accompagner des grillades, des pommes de terre ou des légumes-vapeur, pourquoi ne pas essayer cette variante du beurre persillé? Mélanger 250 g de beurre ramolli et 100 g de d'oxalis hachée finement avec une pincée de sel. Ajouter éventuellement quelques gouttes de citron, du poivre ou du piment doux à votre convenance.
Toutes les informations culinaires ou phytothérapeutiques ne sont données qu'à titre indicatif.
Merci de consulter un professionnel de la santé avant toute utilisation.