L'Écotourisme en Gironde

Entrer le nom d'une plante :

Petit pois

1

Nom commun : 

Petit pois

Nom latin : 

Pisum sativum subsp. hortense

Famille : 

Fabacées

Taille : 

de 0,35 m à 1,40 m

Description


Il y a des variétés naines qui ne nécessitent pas de support et des espèces géantes (dites à rames). Les pois "mange-tout" dont on consomme les cosses, diffèrent de ceux dont on mange les grains frais. Les pois sont classés en trois groupes: les pois à écosser à grain ridé (les plus courants car on consomme à la fois les cosses et les jeunes grains sucrés), les pois à écosser à grain rond (on ne mange pas les cosses), les mange-tout sans parchemin (on ne mange que les cosses).
Les pois sont célèbres pour les expériences sur la génétique du moine Mendel.
CULTURE: "si ça rame, c'est bon signe!"
Les pois aiment l'aération. Il faut les semer à 5 cm de profondeur en laissant un espace de 2 - 4 cm entre les graines; les rangs sont distants de 30 - 35 cm pour les pois nains et 60 cm pour les variétés à rames. Plombez ensuite la terre. On peut aussi semer en poquets de 5 ou 8 graines dans des trous espacés de 30 cm, comme les haricots. Il peut être utile de mettre un peu de soufre dans le sillon. Il est hors de question de repiquer les pois, excepté dans les régions au climat rigoureux (godets de tourbe dans la maison). Un trempage des grains pendant quelques heures avant le semis hâte la germination. Comptez 200 à 250 g de semences par m².
Comme il le redoute la chaleur, le pois est semé le plus tôt possible (fin d'hiver), surtout le résistant pois à écosser et les grains ronds. En région à climat doux, ce sera dès novembre (pois de Sainte Catherine). Pour une récolte d'automne, on peut semer avant juin les pois à écosser à grain ridé, à condition d'être certain de pouvoir beaucoup arroser durant les grandes chaleurs (+ ombrer aussi). Néanmoins, le pois réussit très mal l'été. Les grains ronds (Prince Albert, Express) résistent mieux à l'humidité et au froid (semis en février; pois adapté aux régions froides), alors que les ridés (Kelvédon, Petit Provençal) supportent mieux la chaleur.
Sans exigence particulière pour le climat, il ne craint les gelées que pendant la période de sortie du germe (pois en lait). Il préfère les sols légers, à bonne exposition (pas d'ombre), plutôt humides à frais, profond, riche en vieil humus (apporter la matière organique un an avant!), à teneur suffisante en calcium (mais il se chlorose en terre calcaire et germe mal en terre argileuse). Un semis est excellent pour les terres nouvellement remises en culture.
Même avec une température favorable, la levée est assez lente: 10 à 12 jours. Les oiseaux sont friands de pois: semer après avoir trempé les pois dans l'essence et protégez vos semis avec des filets. En cours de culture, binage, puis buttage (sans les déraciner!) contribueront à lutter contre la sécheresse. Disposez les rames pour les pois géants dès qu'ils ont atteints 7 à 10 cm de haut. Ce n'est pas des bâtons rectilignes comme pour les haricots: il faut des branches pourvues de ramifications sur lesquelles s'enrouleront les vrilles des pois (ou un treillis en fil de fer ou les filets spéciaux vendus dans le commerce). Il n'est pas conseillé de réunir les rames au sommet car le pois a besoin que l'air circule. Autre solution: on sème de l'avoine en même temps que les pois et cette céréale servira de tuteur! Si vous voyez une fine poussière sur les feuilles, il s'agit de l'oïdium: il faudra traiter à la fleur de soufre.
Le cycle végétatif dure de 65 à 85 jours. Les tunnels en plastique rendent de grands services si vous souhaitez une une culture hâtive. Parfois, on pratique l'écimage (pinçage au dessus de 6è, 7è ou 8è inflorescence sur les tiges principales et secondaires): cela favoriserait, parait-il, la grosseur des cosses, leur maturité et la résistance des tiges.
On récolte lorsque les grains sont formés, sans avoir atteints leur taille définitive ni leur maturité. C'est l'un des premiers légumes de printemps (mai).
Les bruches sont de petits coléoptères qui pondent sur les gousses juste formées et dont les larves se développent dans les grains. Les grains attaqués doivent être éliminés dès la récolte en les brûlant (ne pas les jeter sur le tas de compost). Conserver les semences dans des récipients hermétiques. En prévention contre les bruches, placer un ou deux caïeux d'ail non épluchés et placer les récipients au congélateur pendant deux jours.

Application en phytothérapie


Les pois verts frais contiennent de l'inuline, des glucides, des vitamines (A, B, B2, PP, C, D et E, 3% de sels minéraux (du phosphore et du calcium entre autres).
Les pois sont résolutifs et toniques.


Les recettes de cuisine


La boite de pois a progressivement remplacé les pois frais: la cueillette et l?Écosse n'ont plus leur place dans une vie où tout doit aller vite. C'est dommage car le goût et la valeur alimentaire des pois est sans comparaison avec les pois frais.
Si votre production est trop abondante, vous aurez probablement envie de réaliser vos propres conserves de petit pois, faites les blanchir à l'eau salée. Puis, introduisez les chauds dans le bocal et recouvrez du jus chaud préparé à part avec sel, sucre, oignons et sarriette. Faites stériliser pendant deux heures à l'eau bouillante. Les pois peuvent alors être congelé. La variété "Douce Provence" est recommandé pour la congélation.
On peut servir les jeunes feuilles (moins amères) relevées avec des croutons frottés d'ail ou de lardons.
Toutes les informations culinaires ou phytothérapeutiques ne sont données qu'à titre indicatif.
Merci de consulter un professionnel de la santé avant toute utilisation.