L'Écotourisme en Gironde

Entrer le nom d'une plante :

Pin noir

1

Nom commun : 

Pin noir

Nom latin : 

Pinus nigra

Famille : 

Pinacées

Origine : 

Méditerranée

Taille : 

25 m en France, 40 m dans son aire

Description


Le pin noir est une espèce "collective fourre-tout": on y regroupe quatre ou cinq foyers de sous espèces voisines et néanmoins distinctes. Leur reconnaissance repose plus sur des spécificités assez générales (silhouette, couleur de la cime et de l'écorce) plutôt que sur les caractères botaniques habituels. Deux sous-espèces sont indigènes en France: le pin de Salzmann Pinus nigra ssp. clusiana et le pin laricio pinus nigra ssp. laricio. Mais, la forme la plus répandue dans les reboisements français est le pin noir d'Autriche Pinus nigra ssp. nigricans (Champagne, Bourgogne, Massif central, Alpes).
Le PIN NOIR D'AUTRICHE (photographie ci-dessous) présente une certaine raideur avec un feuillage austère. Les aiguilles sont assez longues (8 à 14 cm), groupées par 2 à 5, droites et piquantes. Elle se caractérise par une gaine provisoire (en demi-cercle) à la base. Ses cônes (aux écailles arrondies) mesurent moins de 10 cm de long (5 à 8 cm en moyenne). Il résiste remarquablement à la sécheresse (bien que le pin noir de Salzmann soit encore plus résistant). Sa forte rusticité lui permet de coloniser les sols les plus dégradés et calcaires des Alpes du sud (pré-alpes de Digne). Il se régénère de lui même. Sans lui, ces terrains seraient probablement désertiques. Il est donc conseillé d'en planter pour protéger les sols calcaires impropres à d'autres plantations, en l'associant à des feuillus caduques pour tempérer son austérité, les risques d'incendie et de parasitisme (processionnaires).
Souvent irrégulier, mal élagué, il donne un bois léger, peu résistant et cassant, médiocre aux accroissements larges, avec de nombreux noeuds complexes. Son bois ne sert guère qu'à la caisserie et à la papeterie.
Le PIN NOIR dit DE SALZMANN n'existe en peuplements importants qu'en Espagne , en Algérie et au Maroc. En France, on le trouve dans les Pyrénées Orientales et dans le Gard (notamment la forêt domaniale de Saint-Guilhem-le -Désert).
LE PIN LARICIO est le plus majestueux (avec une cime claire et formée de courtes branches étalées) et le plus élevé de nos pins indigènes (40 à 50 m). Son tronc est d'une rectitude parfaite, cuirassé de larges écailles pâles (gris-argent ou gris-rougeâtre). Il s'élague naturellement. On le trouve en Corse (forêt d'Aïtone, sur la commune d'Evisa, par exemple). Peu exigeant sur le sol, il apprécie l'humidité atmosphérique. Assez peu exploité, il acidifie moins le sol que le pin sylvestre. Sur le continent, il fournit un bois de qualité, aux résistances mécaniques supérieures à celles du pin sylvestre. Mais, lorsque l'aubier est très épais, il diminue la valeur des grumes. Autrefois, c'était un bois estimé sur le chantier naval de Toulon.


Toutes les informations culinaires ou phytothérapeutiques ne sont données qu'à titre indicatif.
Merci de consulter un professionnel de la santé avant toute utilisation.