L'Écotourisme en Gironde

Entrer le nom d'une plante :

Prunier domestique

1

Nom commun : 

Prunier domestique

Nom latin : 

Prunus domestica

Famille : 

Rosacées

Origine : 

indéterminée (Perse?)

Taille : 

3 à 7 m

Description


Tous les pruniers dérivent de l'espèce sauvage indigène: le prunier sauvage Prunus domestica ssp. insititia (prunéolier,, prunier crèque -déformation de "grec"-), notamment par croisement avec le prunier myrobolan (pruniers proprement dits de notre Sud-Ouest, reines-claudes du Tarn-et-Garonne, quetschiers et mirabelliers de l'Est de la France) et le prunellier. L'examen des ADN de ces deux espèces pourrait éclaircir bien des mystères sur les origines de nos pruniers.
Difficile à identifier des autres pruniers, le prunier sauvage a de jeunes rameaux veloutés, des feuilles plus ou moins velues sur les deux faces (surtout dessous), de petits fruits globuleux (bleu noir ou pourpre) sucrés et un peu âpres (mais souvent absents).

Depuis longtemps cultivé au Moyen-Orient, les prunes furent introduites par le cheminement habituel, dans l'ouest de l'Europe, par les Romains. Les Latins en connaissaient plusieurs variétés au premier siècle de notre ère. La prune de Damas fut rapportée par les Croisés (siège de Damas); la reine-claude doit son nom à la première femme de François Ier et la prune de Monsieur au frère de Louis XIV.
Chez les pruniers de nos jardins, on trouve:
- les quetsches, groupe le plus ancien remontant à la plus haute Antiquité;
- la reine-claude, très sucrée, jaune violacée quand elle est mûre (mais verte sur les étalages);
- les mirabelles, jaune avec des taches rosées.
Le prunier est un arbre vraiment pas exigeant sur l'ensoleillement et qui se contente de températures moyennes de 7-9°. La reine-claude et la quetsche aiment les sols argileux; la mirabelle les terres calcaires. Symboliquement, c'est un arbre considéré comme bénéfique: on dit que sa seule présence dans un verger rend ce dernier productif.
comme pour le prunellier, son bois (rouge brunâtre veiné de jaunâtre ou de cramoisi) a été employé jadis en marqueterie, après trempage dans l'eau de chaux pour renforcer ses teintes.
Les feuilles du prunier (notamment celles de reine-claude et celles du prunellier)ont des boursouflures rouges ou vertes sur la tranche de leur limbe; le responsable est un acarien: le phytopte du prunier Eriophyes similis. A la fin de l'été, ces acariens (vivant en société) quittent la galle par une fente sur le dessus de la feuille pour hiverner près d'un bourgeon (ou sur l'écorce). S'ils sont très nombreux, ils peuvent aussi déformer les fruits.
La larve verte de la lyonétie de Clerck Lyonétia clerkella creuse, dans l'épaisseur de la feuille, des galeries (ressemblant à celles de Nepticula qu'on trouve couramment sur les ronces). Lorsqu'elle atteint 8 mm de long, elle se nymphose dans un abri en soie à la surface de la feuille.

Voir aussi la fiche "prunier myrobolan" et "prunellier".

Application en phytothérapie


La prune fraîche contient 84 % d'eau, 8 à 11% de glucides, 1,5% d'acide organique, des vitamine (A, B, C), des minéraux (phosphore, magnésium, manganèse, fer, sodium), etc... Lorsqu'elle est séchée (pruneau d'Agen), les glucides constituent alors 60 % de la masse (dont 44 % de sucre): la prune devient ainsi un aliment hautement énergétique et nutritif (lutte contre la fatigue). Son jus est tonique, fébrifuge, dépuratif, diurétique. De plus, depuis des millénaires, il est réputé pour ses propriétés laxatives efficaces (pruneau d'Agen ayant macéré une nuit dans l'eau): dans le "Malade imaginaire", Molière préconise "le soir, de petits pruneaux pour relâcher le ventre". De même, le romain satiriste Martial écrivait: "elles savent soulager de son fardeau le ventre dur".
La prune est particulièrement nécessaire dans les cas où les régimes azotés sont contre-indiqués (goutte, rhumatisme, artériosclérose) et en cas d'irritabilité du caractère.
Côté beauté et esthétique, la prune noire à chair dorée est un excellent démaquillant. La pulpe des prunes rouges sert de masque pour les peaux grasses. Les prunes, en général, sont toniques et régénératrices des cellules.
L'huile de noyau de prune (riche en vitamine E) régénère la peau par ses vertus adoucissantes et anti-oxydantes.


Les recettes de cuisine


NE PAS CONSOMMER L'AMANDE DES NOYAUX (acide cyanhydrique). Outre la dégustation directe, chaque type de prunes a des applications spécifiques: la mirabelle pour les tartes, l'eau de vie et les conserves,la quetsche pour les boissons, la prune d'Agen pour le pruneau d'Agen par dessiccation. Au jardin de la biodiversité de Mérignac, nos préférences gustatives vont vers les reines-claudes, les mirabelles, les impériales et les prunes d'Agen. Les prunes sont fragiles, aussi sont-elles souvent commercialisées séchées. Comme pour la pâte de coing, on peut fabriquer une pâte de prunes. Est-il besoin de rappeler la multitude des préparations possibles: far, boeuf aux carottes, tartes, sirop, confit, sans oublier les prunes à l'eau de vie.
Vous recherchez des recettes de cuisine originales, naturelles et faciles avec l'aubergine? Nous vous conseillons un site plein de fraîcheur: CLIQUER ICI.

RECETTES DE LA CONFITURE, DU SIROP, DE LA LIQUEUR ET DU SORBET DE PRUNES: voir la fiche "ronce" rubrique "recettes de cuisine" (on remplace simplement les mûres par les prunes dans ces recettes). Pour communiquer un petit goût d'amandes aux confitures, vous pouvez mettre des noyaux concassés durant la cuisson et que vous retirez à la fin de celle-ci.

RECETTE DE LA LIQUEUR DE VIEUX GARÇON (pour les mirabelles):
La recette est donnée sur la fiche "merisier" à la rubrique "les recettes de cuisine".

Vous recherchez des recettes de cuisine originales, naturelles et faciles avec des mirabelles? Nous vous conseillons un site plein de fraîcheur:
CLIQUER ICI.

Toutes les informations culinaires ou phytothérapeutiques ne sont données qu'à titre indicatif.
Merci de consulter un professionnel de la santé avant toute utilisation.