L'Écotourisme en Gironde

Entrer le nom d'une plante :

Sauge sclarée

  • 1

Nom commun : 

Sauge sclarée

Nom latin : 

Salvia sclarea

Autres noms : 

Toute bonne, orvale, herbe aux plaies, sclaeriam (nom donné dans le capitulaire de Villis, sous le rêgne de Charlemagne)

Famille : 

Lamiacées

Origine : 

Europe méridionale

Taille : 

0,30 à 1,20 m

Description


La sauge sclarée Salvia sclarea, la plus commune des sauges, est une magnifique plante, haute et vigoureuse, aux grandes feuilles ovales couvertes de poils argentés. Les grands épis de fleurs roses (des bouches aux belles lèvres comme toutes les labiées!) apparaissent de mai à septembre: elles sont dotées de bractées en coeur. Lorsqu'un insecte (abeille) piétine la fleur de sauge, il déclenche, involontairement et mécaniquement, un levier situé au fond de la corolle: les étamines basculent alors et déposent de cette manière du pollen sur son dos que l'insecte va transporter sur une autre fleur. Prenez le temps d'observer ce mouvement de balancier des étamines lors du butinage de l'abeille (voir la revue La Hulotte n° 28-29 p.15)!
Sa touffe robuste est toute entière visqueuse, odorante, et dégage un parfum musqué. Elle se distingue de la sauge officinale par son caractère bisannuel et son fort parfum musquée bien plus agréable. Aussi, contrairement à la sauge officinale, la sclarée est plutôt utilisée, de nos jours, pour en extraire une huile servant de fixateur de parfum (culture à l'échelle industrielle dans ce but). Mais jadis, sa renommée en tant que plante médicinale était presque équivalente à sa cousine officinale. Elle a servi, autrefois, à aromatiser la bière.
A ne pas confondre avec la sauge officinale et les sauges américaines: voir les fiches de ces plantes sur notre site. Pour avoir des renseignements sur la collection de sauge de Vitrac (Dordogne): consulter notre fiche "sauge officinale".

CULTURE:
Très résistante à la sécheresse, cette plante est idéale pour les jardins sauvages. Rustique, elle se ressème d'elle même. Elle préfère une terre assez aride, même pauvre, sèche, ensoleillée. Surtout évitez les terrains humides, mal drainées. Elle s'associe bien avec les rosiers et les plantes à feuillage argenté.



Application en phytothérapie


Si la sauge officinale contient 40% de dangereuse thuyone dans son huile essentielle (risques de crises d'épilepsie), la sauge sclarée n'en contient pas: elle contient, par contre, 5 à 7 % de sclareol au pouvoir aphrodisiaque et fixateur (ingrédient des cosmétiques haut de gamme). Emménagogue, elle assure l'équilibre hormonal et supprime les bouffées de chaleur. Elle harmonise le système nerveux. C'est un bon remède pour les surmenés. Elle régule la transpiration. Elle redonne force et brillance aux cheveux foncés. Contrairement à sa cousine officinale, son essence a l'avantage d'être dépourvue de toute toxicité (infusion de feuilles en bain de bouche pour calmer les aphtes).
Comme la graine de grémil, celle de la sauge sclarée (riche en mucilage) peut être utilisée pour chasser les corps étrangers de l'oeil. Placée sous la paupière, la brillante graine gonfle, attire la poussière et fait pleurer, entrainant ainsi le corps étranger.
Aujourd'hui, l'huile essentielle de sauge sclarée soulage les troubles de la ménopause, mais -au XIXè siècle- elle était considérée comme un tonique sexuel. Déjà, dans l'Antiquité, Dioscoride prétendait qu'"ajoutée au vin, la sclarée pousse aux plaisirs de la chair". Il n'était pas très loin de la vérité puisqu'elle soigne les déficiences sexuelles: impuissance, frigidité, infertilité... Ainsi, une légende (?) raconte qu'une ville égyptienne fut, jadis, décimée par la peste. On imposa aux survivantes une succession de périodes d'abstinence de quatre jours consécutifs durant lesquels elles buvaient des tisanes de sauge: la courbe démographique de la ville s'accrut, dit-on, de manière spectaculaire. On prépare des bains aphrodisiaques en mettant quelques gouttes d'huile de sauge sclarée. D'autres huiles peuvent la remplacer: celles d'angélique, de basilic, de genévrier, de gingembre, de néroli, de pamplemousse ou de sauge sclarée.



Les recettes de cuisine


Même application que la sauge officinale. Les feuilles tendres se consomment en légumes. Frites, elles font de délicieux beignets sucrés. Des feuilles de sauge sclarée et de sureau immergées dans du vin lui donnent un goût de muscat: d'ailleurs, en Allemagne, la sauge s'appelle muskateller salbel.
Toutes les informations culinaires ou phytothérapeutiques ne sont données qu'à titre indicatif.
Merci de consulter un professionnel de la santé avant toute utilisation.