L'Écotourisme en Gironde

Entrer le nom d'une plante :

Souci Officinal

1

Nom commun : 

Souci Officinal

Nom latin : 

Calendula officinalis

Autres noms : 

Souci des jardins, safran du pauvre, épouse du soleil, flamine, goudier, fleur des vignes, mirliton, sourci

Famille : 

Astéracées

Origine : 

Sud de l'Europe

Taille : 

10 à 50 cm

Description


Le souci porte bien mal son nom! De « sol sequiam », illustrant le fait que la fleur suit la course du soleil (comme les tournesols)alors que son homonyme vient de "sollicitare" = inquiéter. Il devrait figurer dans tous les jardins. Il fleurit durant plusieurs mois d'affilée et, sous climat doux presque toute l'année. Les fleurs sont théoriquement ouvertes pratiquement toute l'année (calendae), de 9 h à 17 h , sauf lors des pluies pendant lesquelles elles restent fermées (prévisions météorologiques?).
Il est cultivé en Europe occidentale depuis le Moyen-Âge.
La plante est connue pour ses propriétés insectifuges (aleurodes, pucerons): voir, sur notre site, notre rubrique "la bible de l'écojardinier". C'est une des meilleures plantes médicinales pour soigner les blessures (bosse, cor, engelure, règles), notamment les fleurs macérées dans l'‘huile de sésame pendant 7 jours. La calenduline est un colorant qui colorait autrefois le pâle beurre d'hiver en jaune (voir tout en bas la recette), les pâtisseries, les potages (on fait bouillir les fleurs dans du lait pour fixer la couleur) et même les médicaments!
Quand le souci se sent bien (sol calcaire et sec), il se ressème de lui-même spontanément.

On emploie de la même manière son cousin sauvage qui est bien plus efficace: le souci des champs (ou des vignes) Calendula arvensis qui pousse naturellement au sud de l'Europe. Le disque central du capitule est formé que de fleurs mâles; les fleurs femelles sont les ligules de la couronne! Les graines les plus internes sont en forme de faucille avec de fortes dentures pour se fixer sur les animaux, alors que celles du pourtour sont bordées d'une coque favorisant une dissémination par le vent.
Signalons aussi un curieux cultivar: C. officinalis "Prolifera" car de petites fleurs naissent dans les plus grandes!

Application en phytothérapie


Brûlure, contusion, cor, engelure, foie, furoncle, ménopause, peau,piqûres, plaie, règles, ulcère, verrue. Son action est voisine de celles de l'arnica et de l'hamamelis.
Le souci fait suer et est donc efficace en cas de grippe et de bronchite.
Cette "plante de la peau" sert aussi en cosmétique (crème pour mains abimés, écorchées ou gercées). Pour stopper la poussée d'un bouton sur le visage (acné), il suffit de l'humecter d'une goutte de teinture mère de Calendula officinalis (nom donné par les pharmaciens): si vous souhaitez fabriquer cet alcoolature, il suffit de broyer des fleurs fraîches de souci dans de l'alcool à 90° et de filtrer. Le suc pur de souci efface les taches de vieillesse et calme les coups de soleil, les érythrèmes fessiers et les brûlures superficielles. Avec un peu de vin blanc ou d'eau de vie, il atténue la rage de dents et les névralgies faciales.


Les recettes de cuisine


Comme le coeur a un goût trop fort, on ne mange pas toute la fleur: on ne mange en salades ou en potages que les ligules séparés un à un qui ne sont d'ailleurs pas très gouteux (saveur camphrée), mais il remplace le safran en colorant le riz et les poissons. Les jeunes boutons floraux et les pétales extérieures (en fait, des fleurs ligulées) sont confits dans le vinaigre comme des câpres: ils sont conseillés aux rachitiques. Moulues, les fleurs de souci séchées servent aussi en cuisine.


BEURRE AUX FLEURS DE SOUCI:
Mettre 4 poignées de pétales au fond d'un récipient et par dessus rajouter 100 g de beurre ramolli. Dès le lendemain, vous pouvez récupérer le beurre et le séparer des pétales. En garder quelques uns pour former un écrin digne d'intérêt.
Au lieu des fleurs de soucis, essayer aussi d'autres fleurs comestibles: aromates (romarin, ciboulette), oeillet, pimprenelle, rose (éliminer les parties blanches amères).
BEIGNETS SALÉS DE FLEURS DE SOUCI:
voir la fiche cucurbitacées à la rubrique "recettes"
Toutes les informations culinaires ou phytothérapeutiques ne sont données qu'à titre indicatif.
Merci de consulter un professionnel de la santé avant toute utilisation.