L'Écotourisme en Gironde

Entrer le nom d'une plante :

Tremble

1

Nom commun : 

Tremble

Nom latin : 

Populus tremula

Autres noms : 

Peuplier libyque

Famille : 

Salicacées

Taille : 

15 à 25 m

Description


On le reconnait à son tronc bien cylindrique, droit et pâle (gris-jaune ou gris-blanc) et lisse (quand il a moins de 50 ans), à sa cime légère et surtout à ses feuilles rondes et crénelées (gris vert). Très mobiles, elles bougent sans cesse au moindre souffle de vent grâce à leur très long et grêle pétiole aplati et à la base également aplatie de la nervure centrale. Ce frémissement brise les couleurs, avec des reflets plein de poésie. Les feuilles transpirent abondamment. Elles sont vert franc dessus et glauques et glabres dessous.
Espèce pionnière, le tremble colonise la lande après une coupe. C'est un arbre d'aspect très variable, tant pour l'allure générale (pleureur, pyramide), que pour la forme des feuilles ou la période de feuillaison! Essence de lumière, il pousse bien s'il n'est pas gêné par le voisinage d'espèces à couvert épais (coupe forestière, zones incendiées), mais son tronc cylindrique n'est jamais imposant. Les petits rongeurs apprécient sa savoureuse écorce. Les très nombreuses racines superficielles drageonnent énormément. Le plus célèbre exemple se trouve aux U.S.A., où on connait une forêt de plus de 40 ha appelée "Pando" (= je m'étends, en latin). Cette forêt de 47000 clones s'est formé depuis 10000 à 80000 ans à partir d'un seul individu initial. Aussi, comme tous les arbres sont génétiquement identiques avec des connexions racinaires, certains considèrent le Pando comme le plus grand être vivant du monde et le plus vieux! peut-on même le considérer comme immortel?
Les feuilles de la base et des drageons différent sensiblement des feuilles de la cime de l'arbre: en effet, elles sont en forme de coeur, veloutées, pointues, de dimensions plus grandes et à pétiole court. Les couleurs automnales des feuilles sont superbes, allant du jaune d'or au rouge et au pourpre.
Les bourgeons du tremble sont luisants, foncés, glabres, pointus, non gluants (mais les pousses sont glabres et visqueuses). Comme tous les peupliers, le tremble est dioïque (individus uniquement mâles et individus uniquement femelles). En mars-avril, apparaissent les fleurs (avant les feuilles) en gros chatons pendants, à écailles incisées, contenant 8 étamines (rouge clair avant la maturité du pollen) pour la fleur mâle et pour la fleur femelle les 4 stigmates pourpres en croix. Le fruit est une capsule glabre et ovoïde renfermant de nombreuses graines duveteuses: ce duvet favorise leur dispersion par le vent. La graine ne se conserve pas et elle germe aussitôt tombée sur le sol. Il ne vit guère qu'une centaine d'années.
Jadis, les copeaux fins de son bois étaient tressés: tissus, carcasses des chapeaux pour dames... Son bois sans coeur (contrairement aux autres peupliers), mou, blanc, léger et tendre (donc facile à fendre), convient pour la fabrication des allumettes, du papier de bonne qualité et certains éléments cachés des meubles. Les sylviculteurs préfèrent planter un hybride croisé avec un peuplier tremble américain: le Populus tremuloïdes car il résiste mieux à la rouille du peuplier et sa croissance est plus rapide.
Et pour terminer, un étonnant exemple entraide entre les plantes! Savez-vous que qu'un rhododendron nordique (le thé du Labrador) émet un puissant cocktail répulsif lorsqu'il est attaqué par les chenilles et il en fait profiter les trembles poussant à proximité immédiate. En effet, ces derniers les captent et les rediffusent par les feuilles pour limiter les attaques des insectes.

Application en phytothérapie


L'écorce et les feuilles (de saveur amère) ont des propriétés astringentes, fébrifuge, anti-inflammatoires et antiseptiques pour traiter cystite, fièvres, plaies et scorbut.


Toutes les informations culinaires ou phytothérapeutiques ne sont données qu'à titre indicatif.
Merci de consulter un professionnel de la santé avant toute utilisation.