L'Écotourisme en Gironde

Entrer le nom d'une plante :

Vigne

1

Nom commun : 

Vigne

Nom latin : 

Vitis vinifera

Autres noms : 

Pampre, galipe, lambrisque, lambruche (pour la vigne sauvage)

Famille : 

Vitacées

Origine : 

Asie mineure

Taille : 

Plusieurs mètres

Description


Bien avant que les hommes de la Préhistoire s’'installent en Gironde (20000ans!), il y a 26 millions d’années, notre commune Mérignac (et sa région) était recouverte d’'une mer tropicale, ce qui explique pourquoi on trouve des fossiles des mers chaudes (coraux, dents de squales), notamment au parc du Château. Ensuite, la mer s’'est progressivement retirée (entre 26 et 10 millions d’années) laissant la place à un fleuve (l’'ancêtre de la Garonne actuelle) qui a déposé des alluvions: les graves, très adaptés à la culture de la vigne et qui font la réputation de nos vins du bordelais. En France, la culture de la vigne prit son extension sous les Carolingiens (dans les monastères). Le pain et le vin étant les nourritures de base du chrétien, le Moyen-Age voit se développer des vins parfumés et médicinaux, comme les vins d'absinthe, de marrube, d'aspérule odorante (vin de mai)...
A l'origine, la véritable vigne indigène est la vigne des Cévennes Vitis sylvestris (ou lambrusque) atteignant des longueurs surprenantes (17 m). La culture de la vigne, elle, est réalisée à partir de Vitis vinifera, originaire du Caucase. Cette culture se perd dans la nuit des temps puisque la Bible en attribue la découverte à Noé. Les archéologues pensent que la plante aurait été domestiquée, il y a 9000 à 6000ans, en Iméréthie (entre la Géorgie et l'Arménie actuelles). Là, les Hommes auraient découvert la fermentation naturelle du jus de raisin, puis fabriqué le premier vin. La vigne a très vite pris un caractère sacré: il y a 5000 ans, les Géorgiens enterraient leurs morts à côté de sarments (boutures pour l'au-delà?). Puis, la Palestine adopta la plante. Et l'Égypte, où la vigne fut dédiée à Osiris: dans le tombeau de Toutankhamon, les parois de la tombe représentent des jarres de vin étiquetées avec millésime, noms du vignoble et du vinificateur! La culture ne serait arrivée en Grèce qu'au premier millénaire avant notre ère, mais connut un grand développement. Chez les Grecs, la vigne était consacrée à Dionysos et chez les Romains à Bacchus. Ces deux civilisations propagèrent la vigne sur le pourtour du bassin méditerranéen: ainsi, les Phocéens qui fondèrent Marseille au VIè siècle avant notre ère, firent connaitre la vigne aux Gaulois. La religion chrétienne récupéra le culte de Dyonisos en faisant du vin le symbole du sang du Christ. Les Anciens aimaient le vin doux: avant de le presser, ils étendaient, au soleil, le raisin; puis, il buvaient le vin coupé d'eau (et même d'eau de mer) pour éviter l'ivresse.
Les variétés de raisin de table bénéficient depuis la Renaissance d'une sélection très pointilleuse: François Ier fit planter une treille de "Chasselas" en son château de Fontainebleau. C'est la variété la plus répandue en France.
Aux fleurs unisexuées du mois de mai, succèdent les grappes de raisin, aux couleurs diverses suivant les variétés comme on peut le voir au jardin de la biodiversité de Mérignac (sur la photo prise à contre jour en juin, on voit la treille qui court au dessus du garage). Chaque variété a une saveur spécifique, une peau plus ou moins fine, une pulpe plus ou moins sucrée, plus ou moins de pépins (voire pas du tout).
Suite aux épidémies provoquées par l'insecte Phylloxera vastatrix à la fin du XIXe siècle, la vigne européenne a été greffée sur des vignes américaines résistantes (maisq de moindre qualité), notamment la souche Vitis riparia.
Il existe plus de 3000 variétés de cépages! Un grand nombre d'entre elles, en provenance de toutes les régions du monde, sont plantées au Parc Floral de Bordeaux, juste à côté de la collection de roses. Les pieds de vigne apparemment sauvages sont souvent des pieds domestiques échappés des vignobles ou abandonnés.
La vigne pousse naturellement en grimpant en s'attachant à un support: tel est l'origine étymologique du nom de genre latin (vitis). Du côté opposé à chaque feuille (alterne) et à l'extrémité de toutes les tiges, on trouve soit une vrille, soit une grappe. On peut donc considérer la vrille comme une sorte de grappe de fleurs avortées et stériles! Par conséquent, la vrille n'est donc pas une feuille transformée comme chez les vesces ou un stipule modifié comme chez la salsepareille. Les fleurs, en grappes subdivisées en minuscules ombelles, sont potentiellement hermaphrodites (bisexuées). C'est effectivement le cas pour les vignes cultivées. Mais chez les vignes sauvages, elles sont dioïques (du fait de l'atrophie d'un des organes sexuels -mâle ou femelle). La corolle des fleurs n'a pas le temps de s'épanouir: les cinq étamines la repousse et la font tomber alors qu'elle a encore la forme du petit bonnet (qui servait, avec les cinq sépales, à protéger les étamines).
Le bois de vigne sculpté donne un très beau poli.

TRAITEMENTS DE LA VIGNE:
Pour vous régaler de raisin, il est indispensable de soigner votre vigne!

- LA TAILLE.
Tous les rameaux qui ont fructifié sont à tailler (ils ne donneront plus de grappes). Les autres sont taillés entre 5-7 yeux, en hiver (de novembre jusqu'à début février), en période hors gel.

- L'ENNEMI N° 1: LE MILDIOU.
L'année 2012 a été une année à mildiou. Lorsqu'il se déclare, son extension est très rapide. Sur les feuilles, il apparait d'abord des tâches brunâtres (appelées tâches d'huile), puis le dessous se couvre d'un feutrage blanc. Enfin des zones grillées apparaissent sur les feuilles qui finissent par tomber. Sur les grappes, cela commence par un brunissement des grains qui se dessèchent ensuite (pas de récolte). Le mildiou vient toujours de l'extérieur (pas d'hibernation sur le plant).
A titre préventif, on traite à la Bouillie Bordelaise (15 g par litre d'eau: voir l'onglet "le guide de l'écojardinier") ou au chlorure de cuivre (20 g par litre d'eau), moins nocif pour les abeilles. Les doses indiquées pour ces mixtures peuvent être divisées de moitié si on ajoute des dérivés terpéniques.
Pour les variétés classiques, il faut au moins trois traitements: un avant le débourrement (avril), un en été (au moins 6 semaines avant la cueillette), un à la chute des feuilles. Mais, le mieux est de le renouveler environ tous les 15 jours, notamment après des précipitations atteignant 3 cm de pluie. On peut alterner avec des traitements de décoction de prêle avec du soufre (préparation "Bio S" ou macération de 1 kg de prêle dans 10 L d'eau)).
En traitement curatif, il faut un traitement spécifique différent appelé "antimildiou".

- L'OIDIUM.
Sur les feuilles et les rameaux, il apparait des taches blanc-grisâtre, d'allure poussiéreuse. Sur les grappes, soit les grains tombent, soit ils se couvrent d'une poudre grise avant d'éclater. Contrairement au mildiou, l'oïdium hiberne sur la vigne: donc, si la vigne a été attaquée l'an dernier, elle le sera à nouveau cette année.
Le traitement préventif au soufre mouillable (8 g/L d'eau avant la floraison et 4 g/L d'eau après la floraison) démarre au même moment que celui contre le mildiou, mais s'arrête plus tôt(vers la fin juillet). On mélange ce soufre mouillable aux bouillies de cuivre précédentes dans la proportion de 10 g de cuivre et 16g de soufre pour 10 L d'eau (comme il n'existe plus de préparation prête directement à l'emploi, à vos calculettes en partant de la composition indiquée sur les étiquettes). Le traitement au soufre (sans la bouillie cuprique) peut être arrêté seulement une semaine avant la consommation des raisins (mais 3 semaines avant la cueillette si on veut en faire du vin).

- LA POURRITURE GRISE (BOTRYTIS).
Les grains (surtout les cépages à peau fine) brunissent puis pourrissent en se couvrant d?un feutrage gris. Le plus simple et le plus écologique est d'aérer les grappes: coupez celles qui se touchent, enlevez les feuilles qui font trop d'ombre en été. Les traitements des grappes (exclusivement) avec des produits anti-pourriture sont facultatifs (un vers le 15 juin et un autre vers le 10 juillet).

-L'ERINOSE.
Ces attaques par des acariens microscopiques sont bénines, mais elles tendent à se généraliser pour certaines variétés (boursouflures avec cloques vertes ou rouges sur le dessus des feuilles, feutrage blanc dessous). Le traitement (au soufre) n'est pas indispensable.

-L'ACARIEN ERIOPHYIDE DE LA VIGNE COLOMERUS VITIS:
Il vit dans un feutrage de soies fines, à la face inférieure des feuilles. C'est lui qui provoque des boursouflures (ou galles) d'abord blanches, puis rouilles (à l'automne) sur la face supérieure des feuilles. Il n'existe pas de traitement spécifique.

- LE GRAND SPHINX DE LA VIGNE:
C'est un ravageur mineur, mais que nous signalons pour son originalité. L'adulte a des ailes rose et dorée. Quand on l'inquiète, la chenille (jusqu'à 9 cm!), dotée d'une sorte de "groin", adopte une posture d'intimidation, en étirant la tête et le thorax que façon que ses ocelles enflent. On les voit sur le fuschia et l'épilobe.

Pour plus de détails sur certaines maladies de la vigne, nous vous encourageons à lire la revue "Folia Brassicae" de l'
Association OÏKOS (Jardin botanique de Bordeaux) n° 42 (oïdium) et 43 (phylloxera).



Application en phytothérapie


NOUS VOUS CONSEILLONS DE FAIRE UNE CURE DE RAISINS (mais pas exclusivement de raisins!) AVANT L'HIVER. La renommée du raisin n'est plus à faire.
Acné, anémie, arthrite, asthénie, bronzage, cancer, cellulite, cholestérol, circulation, coeur, conjonctivite, constipation, convalescence, couperose, cure de printemps, diarrhée,foie, goutte,grossesse, hémorragie, hémorroïdes, hypertension, lithiase, ménopause, obésité (cure d'amaigrissement), phlébite, rachitisme, rein, surmenage,varice, vieillissement, vue.
Le raisin est l'un des fruits les plus riches en minéraux et les plus digestes. Sa valeur énergétique est de 70 Cal pour 100 g de raisin frais et 290 g pour 100 g de raisins secs! Une poignée de raisins secs (glucides = 66% du poids) est beaucoup plus bénéfique qu'une barre énergétique riche en lipides. Frais, il contient 80% d'eau, 15% de sucres. Le raisin pressé à maturité doit être rapidement consommé car le moût fermente très vite pour donner du verjus aigre (très utilisé pour aromatiser les plats jusqu'à la Renaissance, avant la découverte du vinaigre). Le verjus pasteurisé en flacons est une des spécialités du Périgord (réalisé avec le cépage sémillon).
L'huile de pépins de raisin est riche en resvératrol (antioxydant, antitumeurs) et en vitamine E (41 mg pour 100 g). Utilisée en cosmétologie, cette excellente huile de massage a des vertus anti-âge, nourrissante, réparatrice qui convient à toutes les peaux. De plus, elle ne laisse pas de film gras, elle pénètre vite dans l'épiderme et elle se rince sans problème. Elle entretient aussi les cheveux cassants, fins et gras.
Du fait de leur richesse en tanins, les feuilles de vigne ont soignées, jadis, les cheveux fragiles et les hémorragies, ainsi que les diarrhées chroniques. Acutellement, elles sont un des composants anti-cellulites.

Côté esthétique et beauté, les extraits de raisin sont des anti-âges actifs pour lutter contre la couperose, les radicaux et l'oxydation cellulaire. Ils conviennent aux visages mobiles des nerveux pour combattre leurs rides d'expression. Appliquées en compresses sur la peau pendant au moins un quart d'heure, les lotions de jus de raisin noir (très frais donc préparés au dernier moment) tonifient et éclaircissent la peau. Passée en film sur le corps, l'huile de pépins de raisin est régénératrice et restructurante pour la peau. La cure de raisins de variétés différentes, fraîchement récoltés (3 kg/jour pendant 8 jours!) est synonyme de beauté et de santé!


Les recettes de cuisine


Les feuilles de vigne servent à envelopper des boulettes de riz et de viande. Au printemps, la sève de la vigne se boit, mais le pied peut en mourir. Les grains de raisin fournissent, par extraction à chaud, une huile (riche en vitamine E) qui ne rancit pas. Mais, du point de vue gustatif et quantitatif, ce sont les raisins qui présentent le plus intérêt.
Vous recherchez des recettes de cuisine originales, naturelles et faciles avec l'aubergine? Nous vous conseillons un site plein de fraîcheur: CLIQUER ICI.

GRAINS DE RAISIN A L'EAU DE VIE (recette pour 1 kg):
Égrener en conservant un tout petit morceau de pétiole. Recouvrir d'eau de vie avec un bâton de cannelle et des clous de girofle.
Au bout d'un mois, préparer un sirop de sucre (150 g de sucre juste mouillé d'eau, amené à l'ébullition). Quand il est froid, le verser dans le bocal contenant les grains de raisin noyés dans l'eau de vie. Attendre encore un mois avant de consommer.
On procède de même avec le litchi.
Variante en mélangeant avec d'autres fruits: LA CONFITURE DE VIEUX GARÇON (la recette est donnée sur la fiche "merisier" à la rubrique "les recettes de cuisine").

UN CONDIMENT ORIGINAL: LE RAISIN SEC CONFIT DANS LE VINAIGRE!
Faites macérer en permanence des raisins secs dans le vinaigre de vin blanc. Les raisins gonflent en s'imprégnant de l'acidité du vinaigre. Introduit dans les salades, celles-ci prennent une touche d'originalité et leur goût en est relevé!
RAISINS AU VINAIGRE.
Faites macérer en permanence des raisins secs dans le vinaigre de vin blanc. Les raisins gonflent en s'imprégnant de l'acidité du vinaigre. Introduit dans les salades, celles-ci prennent une touche d'originalité et leur goût en est relevé!

GRAIN DE RAISIN D'AMOUR :
Voir la fiche "fraisier", à la rubrique "recettes de cuisine" (procéder comme avec la fraise d'amour en remplaçant la fraise par le grain de raisin).

FEUILLES DE VIGNE EN SAUMURE.
En mai-juin, prélever des feuilles tendres et jeunes, tôt le matin. Supprimer les pétioles. Faites-les blanchir par petits paquets dans l'eau bouillante pendant 3 ou 4 minutes, puis les rafraichir dans de l'eau avec des glaçons. Les égoutter et les peser. Superposer des couches de feuilles de vigne et des couches de gros sel (125 g de sel pour 500 g de feuilles) dans un récipient bien opaque.
Pour utiliser les feuilles salées: les sortir de leur saumure la veille; rincer-les à l'eau courante, puis faites-les tremper 2 à 3 heures dans de l'eau fraiche en renouvelant celle-ci une fois. Étaler la feuille, mettre une portion de riz et replier-la sans trop serrer.

VINS ÉPICÉS:
Parfumez vos vins avec des aromates, comme le faisaient autrefois les Anciens lorsqu'ils fabriquaient des vins excitants.
Savez-vous que:
- l'entrée des chais fut longtemps interdite aux femmes car on pensait que leur présence pouvait gâter le vin?
- verser les premières gouttes d'un tonneau à travers son alliance éviterait à son conjoint d'être jaloux ?
Toutes les informations culinaires ou phytothérapeutiques ne sont données qu'à titre indicatif.
Merci de consulter un professionnel de la santé avant toute utilisation.