L'Écotourisme en Gironde

Entrer le nom d'une plante :

Yucca superbe

1

Nom commun : 

Yucca superbe

Nom latin : 

Yucca gloriosa

Autres noms : 

Yucca acuminata, yucca glorieux, spanish dagger

Famille : 

Asparagacées

Origine : 

Dunes du sud est des Etats-Unis

Taille : 

jusqu'à 3 m

Description


Parmi la cinquantaine d’'espèces de yuccas (et au moins 150 cultivars et hybrides horticoles), le yucca superbe est le plus commercialisé, car c'’est le moins exigeant: il arrive à pousser même en sol calcaire ou lourd (au prix de quelques taches sur les feuilles); il supporte la mi-ombre; ses parties aériennes résistent aux embruns (lors de nos sorties éco-touristiques et de nos balades dans la nature en Gironde, nous avons remarqué qu'il s'’est bien naturalisé sur les dunes sableuses du sud ouest de la Franc où il était déjà cultivé par les Allemands, autour des blockhaus, durant la seconde guerre mondiale). Il supporte provisoirement la neige (voir ci-dessus l'une des photographies représentant l'un de nos yuccas du jardin de la biodiversité de Mérignac en février 2012) et à des froids de -15°c (zone 6-7). Sa résistance s’'explique en partie par sa capacité à accumuler des réserves dans son tronc et ses racines. Pour qu'’il soit le plus décoratif possible (il atteint alors 3 m de haut), il faut le placer dans des conditions optimales: terreau léger, sol bien drainé en hiver, mais plutôt humide en été, exposition au soleil, chaleur. Sa silhouette architecturale donne alors une note très exotique au jardin.
Ses grosses racines charnues portent des yeux dormants qui donnent naissance à des rejets (plante cespiteuse) si le yucca est abimé (taille trop sévère, blessure). S'il pousse en pot, ce dernier finit par éclater sous la poussée racinaire. Adulte, il se ramifie un peu et forme de superbes troncs annelés.
Ses feuilles disposées en faisceaux n’'ont pas de filaments sur leurs bordures (contrairement au Y. filamentosa); elles sont plus ou moins bleutées, à la fois souples et coriaces, longues (50-70 cm), persistantes, rassemblées en grande rosettes touffues, acérées et pointues (tailler le « méchant » aiguillon de l’'extrémité pour éviter tout accident, surtout chez les enfants). Cet aiguillon (avec les fibres qui sont arrachées en même temps que lui) fournit l'intégralité du matériel de couture (aiguille et fil) pour dépanner rapidement!
Il faut attendre 3 à 5 ans (le tronc mesure alors 0,5 m de haut) pour voir apparaitre la première hampe florale, raide, robuste, spectaculaire de majesté et de grandeur (1 m à 1,50 m de haut). Les fleurs sont hermaphrodites, blanches (pourpres en boutons), en forme de clochettes pendantes de 5 cm de long, de longue durée, s’'ouvrant la nuit. Ce yucca peut fleurir toute l’'année si le climat est suffisamment chaud.
Dans notre pays, il produit rarement des fruits (capsules à côtes) faute d’'insectes spécialisés dans sa pollinisation croisée. Mais, dans son pays d’'origine (dunes du sud est des États-Unis), la fructification est assurée par une remarquable symbiose entre la plante et quelques petits papillons primitifs (Prodoxus yuccasetta et P. coloradeasis entre autres), depuis cent millions d’'années: en échange du transport du pollen dans leurs mandibules, ces micro lépidoptères pondent quelques oeœufs à la base de la fleur. Lors de leur éclosion, les larves trouveront alors quelques graines pour se nourrir; les graines restantes assureront la reproduction du yucca.
Pour le jardinier pressé, le moyen de reproduction le plus rapide est le bouturage de tige, directement en pleine terre (après séchage de la blessure pendant quelques jours), de préférence à l’'ombre et avec une humidité toute relative.
Plusieurs sites des U.S.A. portent le nom de yucca: yucca valley, yucca mountain, yucca national monument….

Pour ceux qui souhaitent cultiver d'autres yuccas rustiques à l'extérieur, en pleine terre, toute l'année, essayez: arkansana, baccata (le meilleur: résiste à - 20°), bayleyi, eluta (le plus rustique des arborescents), filamentosa, glauca, nana (le plus petit, bien sur!), x kalruchensis, pallida.

Application en phytothérapie


Comme avec la saponaire, la racine (pilée dans l'eau) du Yucca gloriosa peut faire office de savon.
En cosmétologie, la sève du Yucca filamentosa est utilisée pour ses vertus moussantes.


Les recettes de cuisine


Imitez les indiens d'Amérique et dégustez la hampe florale de Yucca filamentosa (avant que les fleurs n'apparaissent) comme une asperge géante! Prendre bien soin de décortiquer la partie externe qui est dure. Plus la tige est jeune, plus elle sera tendre.
Les boutons floraux se consomment crus ou cuits, à l'eau salée ou sont confits. Au Guatemala, on les mélange aux tomates. Les fleurs peuvent être fourrées de crèmes parfumées.
On trouve parfois dans les jardins Yucca aloifolia qui porte des fruits comestibles une fois mûrs, surtout s'ils ont séché sur la plante (goût de réglisse) car ils sont alors très sucrés et de longue conservation.
Toutes les informations culinaires ou phytothérapeutiques ne sont données qu'à titre indicatif.
Merci de consulter un professionnel de la santé avant toute utilisation.