L'Écotourisme en Gironde

Paillage

Pour comprendre ce qu’est le paillis, il suffit de regarder la Nature: en effet, couvrir le sol avec des vĂ©gĂ©taux et des matiĂšres organiques n’est, finalement, qu’une simple imitation de la Nature.

  • En se dĂ©composant en surface, ces dĂ©chets se recyclent d’eux-mĂȘmes et diminuent le volume de nos poubelles.
  • Le paillage limite considĂ©rablement le bĂȘchage (principe de la permaculture : sol toujours couvert, avec panachage irrĂ©gulier des cultures) remplacĂ© par un simple ameublissement de la terre sans la retourner avec la bio-fourche (grelinette, aĂ©rabĂȘche).
  • Il conserve l’humiditĂ© (Ă©conomie d’eau).
  • Il protĂšge la terre (pas de croĂ»te impermĂ©able, pas de lessivage lors des fortes pluies, pas de trop fortes variations de tempĂ©rature) et les plantes (pas de projections nĂ©fastes sur les fraises ou les courges situĂ©es au ras du sol).
  • Il apporte de l’humus et favorise l’installation d’une riche microfaune tout en la protĂ©geant. Le sol s’autofertilise en continu.
  • Par ses propriĂ©tĂ©s isolantes, le paillis rĂ©gule les Ă©carts de tempĂ©rature en hiver et en Ă©tĂ©.
  • A condition de l’épandre sur un sol dĂ©jĂ  dĂ©sherbĂ© (en particulier sans vivace), c’est aussi un moyen facile pour lutter contre les mauvaises herbes, en couche assez Ă©paisse (de 5 Ă  15 cm, mais beaucoup moins s‘il y a des limaces). Couvrez mĂȘme les allĂ©es avec de la paille (norme Ecocert).

En laissant ainsi agir la Nature, au final, tout cela se traduit par un gain de temps, d’énergie, de qualitĂ© et des Ă©conomies!!

Face à tous ces avantages, il y a néanmoins quelques inconvénients.

  • Le paillage attire les oiseaux (qui l’éparpillent: couvrez-le d‘un filet ou d‘un grillage de poule), les mulots et surtout les voraces limaces (donc, il n’est pas trĂšs adaptĂ© pour les semis qui sont d‘ailleurs Ă©touffĂ©s par le paillage s‘il n‘est pas suffisamment fin).
  • Il empĂȘche le sol de vite se rĂ©chauffer lors des premiers beaux jours.
  • Et surtout, lorsqu’on le met en place, il crĂ©e une « faim d‘azote». En effet, les micro-organismes ont besoin d’azote pour se dĂ©velopper. Ne trouvant pas suffisamment cet Ă©lĂ©ment dans le paillis, ils le prĂ©lĂšvent dans le sol et cela se fait hĂ©las au dĂ©triment des plantes (qui jaunissent) pendant une courte pĂ©riode (quinze jours Ă  un mois). On diminue cette « faim d’azote » en n‘enterrant pas le paillis, en semant des FabacĂ©es ou arrosant le sol avec du purin d‘ortie.

L'art de bien pailler

Evitez de pailler contre le collet des plantes, ainsi que les bulbes (ail, oignon) et les plantes de rocailles car cela leur apporte trop d‘humiditĂ© qui augmente les risques de pourriture. Le paillis est d’autant moins Ă©pais que les plantes sont petites (pas de paillage pour des plantes de taille infĂ©rieure Ă  5 cm de haut). Le paillis est Ă©talĂ© sur une surface dĂ©pourvue d’herbes dĂ©jĂ  installĂ©es. Il est dĂ©pourvu de graines et de racines qui pourraient repousser, de plantes atteintes de maladies ou traitĂ©es chimiquement. Je suis un adepte inconditionnel du paillis de feuilles mortes (surtout de feuilles de chĂȘnes qui apportent de l’azote avec un peu de calcaire)! Les aiguilles de pin sont dĂ©conseillĂ©es pour leur tendance Ă  rendre trop acide le sol du potager.

le bois raméal fragmenté de feuillus

Un paillage (pourtant ancien) est revenu Ă  la mode sous un nouveau drĂŽle de nom: le bois ramĂ©al fragmentĂ© de feuillus (BRF). Ce broyat de jeunes rameaux frais de feuillus s’apparente Ă  la reconstitution du sol forestier. Il doit contenir moins de 20% de rĂ©sineux, de bambous, de palmiers, de lauriers-roses et de canne de Provence. Dans et sur le BRF se succĂšdent des champignons (pourriture brune), qui serviront de base au dĂ©veloppement de micro-organismes dont les dĂ©jections constitueront une sorte de fumier.

conseil du savantNe laissez pas le sol nu Ă  la mauvaise saison: si vous n’avez pas de paillis vĂ©gĂ©tal, vous le couvrez avec des cartons (non imprimĂ©s, non vernis et lestĂ©s pour qu‘ils ne s‘envolent pas). Par contre, n’employez pas les bĂąches plastiques noires car elles sont impermĂ©ables Ă  l’eau et Ă  l’air.